Grande distribution: la cote des rosés

Toujours intéressants, les chiffres de l’Observatoire des vins en grande distribution. A fin septembre, on constatait que les ventes de vin marquaient le pas dans le canal de la grande distribution (GD). Par rapport à la même période de l’an dernier, le fléchissement restait cependant modeste (- 0.9%). Ce qui représente tout de même une baisse des ventes de plus d’un million de litres.
Plus intéressant encore pour nous, les chiffres valaisans. Contrairement à ce que pourrait laisser entendre la sinistrose actuelle, il s’est vendu de janvier à septembre 9,4 millions de litres de vins valaisans, soit une augmentation de près de 150′000 litres (+1,6%). Qui plus est, ces vins se sont vendus un peu plus chers que l’an dernier (+ 10 ct par litre) avec un prix moyen fixé désormais à 11,17 francs. Rapporté au prix de la bouteille, cela reste bien sûr assez modeste… 8,37 francs.
Par catégories de vins, on peut dire que les blancs perdent du terrain (moins 51′000 litres de blanc et moins 43′000 litres de Dôle blanche, classée dans les blancs). Les rouges se portent mieux, avec un bonus de 55′000 litres. Mais ce sont les rosés, des cépages rouges vinifiés en blanc, qui permettent au Valais de progresser. Il s’est en effet vendu 143′000 litres de rosés de plus que l’an dernier.

Tags:

About Paul Vetter

Journaliste professionnel, Paul Vetter a longtemps travaillé comme spécialiste vin et viticulture pour des médias valaisans. Ayant décidé de se consacrer à d'autres activités, il continue à suivre attentivement les vins du Valais et la politique vitivinicole menée dans le canton. Il vous rend en compte en toute liberté.
No comments yet.

Laisser un commentaire