Cépages: évolution des rouges

Après les cépages blancs, place aux variétés rouges qui représentent 3129 ha sur les 5’042 ha du canton.
Fin 2010, le pinot noir reste le premier de cordée, avec 1672,6 ha. La perte de surfaces régulière enregistrée depuis le début du millénaire semble s’accentuer avec moins 22 ha par rapport à 2009. Perte notable également pour le deuxième cépage rouge. Le gamay perd 18,5 ha pour se situer désormais à 686,7 ha. Troisième larron, la syrah gagne un peu plus de 1,5 ha. Autre gagnant, le cornalin qui progresse de 3,3 ha pour se porter désormais à 119,6 ha. Devant lui, l’humagne rouge et ses 128,6 ha est stable. Toutes les autres variétés principales progressent de 1 à 3 ha. C’est le cas du gamaret (+3,9 à 91,1 ha), du diolinoir (+2 à 90 ha) du merlot (+2 à 89,4 ha).

Tags:

About Paul Vetter

Journaliste professionnel, Paul Vetter a longtemps travaillé comme spécialiste vin et viticulture pour des médias valaisans. Ayant décidé de se consacrer à d'autres activités, il continue à suivre attentivement les vins du Valais et la politique vitivinicole menée dans le canton. Il vous rend en compte en toute liberté.
No comments yet.

Laisser un commentaire