Marché mondial: en route vers l’équilibre

Quelques données chiffrées émanant de l’Organisation internationale de la vigne et du vin.
Premier constat : entre 2010 et 2011, la vigne a perdu 94’000 ha à l’échelle mondiale, soit un recul de 1,2%. Mais il resterait tout de même quelque 7,5 millions d’hectares de vignoble sur terre.
Deuxième constat : en Europe (UE), la baisse dépasse la moyenne mondiale puisqu’elle se situe à 2,5%. Pas étonnant puisqu’on a eu affaire à des campagnes d’arrachage destinées à assainir le marché.
Troisième constat : malgré ces baisses, la production totale de vin a légèrement augmenté (+0,2%) pour se porter à plus de 26,5 milliards de litres. Parmi les grandes nations du vin, signalons la forte progression quantitative de la France (+8%) et la régression de l’Italie (-14%) et des Etats-Unis (-10%).
Quatrième constat : selon l’OIV, la baisse continue de la consommation de vin observée depuis 2007 semble enrayée. Tant en Chine – et en Asie en général – qu’aux Etat-Unis, on observe une progression de la consommation. Une bonne nouvelle pour les pays exportateurs.

  94’000 ha de vignes en moins sur la planète.

Tags:

About Paul Vetter

Paul Vetter, journaliste spécialisé dans le domaine vitivinicole pour la chaîne de télévision valaisanne Canal9. Ce blog n'engage cependant pas la chaîne.
No comments yet.

Laisser un commentaire