L’Ermitage, c’est géant

Goûté aujourd’hui à l’Ermitage 2005 – en magnum – de Rouvinez Vins à Sierre.  Quand on boit ça, on se dit qu’il faut absolument faire quelque chose pour convaincre les amateurs de vins que l’Ermitage  fait partie des tout grands.

Belle robe jaune dorée soutenue. Un nez expressif, essentiellement la fraise des bois et l’alcool de framboise. Et une bouche, mais une bouche, pulpeuse comme celle de Mathilda May. Non, je m’égare. Une bouche pleine, pulpeuse, soyeuse. De la matière, du corps et toujours ces arômes de petits fruits. Un cru vineux à souhait, avec un bel équilibre acide. Majestueux!

Rappelons que l’appellation Ermitage est, en Valais, le nom donné à la Marsanne, grand cépage de la vallée du Rhône. Un peu plus de 47 ha en Valais. Une variété qui est souvent utilisée en Vendanges Tardives avec de magnifiques résultats. Un vin qui est parmi ceux qui résistent le mieux au temps. Et un grand vin blanc, vous l’aurez compris.

About Paul Vetter

Paul Vetter, journaliste spécialisé dans le domaine vitivinicole pour la chaîne de télévision valaisanne Canal9. Ce blog n'engage cependant pas la chaîne.
No comments yet.

Laisser un commentaire