Quotas à la baisse pour les vignerons valaisans.

Un marché très tendu, des stocks supérieurs à la moyenne, une  baisse de la consommation: la vitiviniculture évolue en eaux troubles. Pour éviter une écroulement des prix, l’Interprofession de la vigne et du vin a tranché. Pour 2012, les quotas de production ont été revus à la baisse. Pour les cépages courants en tout cas.

Le Chasselas passe de 1,4 kg/m2 à 1,3 kg/m2 (- 100 gr). Le Pinot noir et le Gamay perdent davantage de plumes encore, passant de 1,2  kg/m2 à 1  kg/m2 (-200 gr/m2).  Baisse aussi pour le Goron (de 1,6  kg/m2 à 1,4  kg/m2). Les autres variétés restent inchangées.

A noter que l’Interprofession précise que « Tout dépassement de ces quantités entraînera le déclassement de la totalité de la vendange en catégorie inférieure. » D’autre part, il est précisé que « l’Interprofession de la Vigne et du Vin du Valais recommande de n’encaver que les quantités de vendanges qui pourront être vendues. »

 

Paul-André Roux, président de l’IVV, a annoncé une baisse des quotas pour 2012.

Tags:

About Paul Vetter

Paul Vetter, journaliste spécialisé dans le domaine vitivinicole pour la chaîne de télévision valaisanne Canal9. Ce blog n'engage cependant pas la chaîne.
No comments yet.

Laisser un commentaire