Syrah 2004: belle tenue

Le millésime 2004, vous en souvenez-vous ? Mais oui, ce millésime difficile dont on n’attendait pas grand chose. On l’a plusieurs fois cité cette année, lorsqu’on évoquait les années compliquées à la vigne. Si j’en parle, c’est parce que j’ai exhumé des tréfonds de ma cave la Syrah L’Odalisque 2004 de Thierry Constantin à Pont-de-la-Morge. Et j’ai estimé dans la foulée qu’il était grand temps de lui faire un sort. En maniant le tire-bouchon, je me demandais même s’il n’était pas trop tard pour accomplir le geste fatidique.

Premier constat: la robe a tenu, un peu moins pourpre que durant ses premières années, mais encore un rouge profond et sombre. Au nez, j’ai d’emblée pu constater que les arômes tertiaires s’étaient développés, laissant tout de même une belle place aux notes fruitées et épicées. Les fruits noirs, le poivre, une touche de tabac voire de cendre froide… Une belle et complexe panoplie que j’ai ensuite retrouvée en bouche. Et cette bouche, parlons-en. Beaucoup de fraîcheur, de l’élégance aussi, de l’équilibre. En finale, les tannins se sont bien fondus dans l’ensemble. Une belle Syrah dynamique !

Tags:

About Paul Vetter

Journaliste professionnel, Paul Vetter a longtemps travaillé comme spécialiste vin et viticulture pour des médias valaisans. Ayant décidé de se consacrer à d'autres activités, il continue à suivre attentivement les vins du Valais et la politique vitivinicole menée dans le canton. Il vous rend en compte en toute liberté.
No comments yet.

Laisser un commentaire