Le marché chinois en plein boom

Intéressant article pour mieux connaitre les perspectives du marché chinois du vin. Un papier publié sur french.china.org.cn

Sous l’influence de la conjoncture économique, bien des produits ont accusé une croissance au ralenti en termes de volume d’import-export et de chiffre d’affaires sur d’autres marchés alors qu’ils ont réalisé des performances bien prometteuses sur le marché chinois. Le vin fait partie de ces produits. Les marchands de vins de différents pays comptent sur le marché chinois. Selon les estimations du Salon professionnel du vin et des spiritueux (VINEXPO), le marché des vins chinois connaîtra d’ici quelques années une croissance à deux chiffres, la consommation des vins en Chine progressera encore de 54% en 2015, ce qui fera de la Chine le deuxième consommateur mondial de vin.

A l’heure actuelle, le marché de la consommation de vin se développe rapidement en Chine. Comme le montrent les statistiques du VINEXPO, 1,9 milliard de bouteilles de vin ont été consommées en 2011 en Chine, soit 1,43 million de tonnes au total, ce qui place la Chine à la 5e place mondiale pour la consommation de vin. Face à un marché si important, les marchands de vins de tous les pays du monde ont cette année multiplié leurs efforts pour sensibiliser leur pays au marché chinois.

Des enquêtes laissent entrevoir que les consommateurs accordent plus d’importance, quant aux vins importés, à leur région d’origine, à la qualité, au goût et à la notoriété, et que la consommation tend à devenir plus raisonnable. Les consommateurs achètent du vin notamment à l’occasion des réunions familiales ou entre amis et pour faire des cadeaux.

Au sein de la compétition des différents pays pour entrer sur le marché chinois, la région de Bordeaux a obtenu des résultats très satisfaisants. Le Conseil interprofessionnel du Vin de Bordeaux (CIVB) vient de publier un rapport de marché, montrant qu’au cours des 12 derniers mois les importations chinoises de vins de Bordeaux occupent la première place mondiale, soit 132% de plus que l’Allemagne. Pour ce qui est du vin d’appellation d’origine unique, Bordeaux a remporté sans aucun doute la part du lion dans le marché chinois du vin importé.

Selon un rapport d’analyse réalisé par China International Capital Corporation Limited (CICC), même si les importations exercent sur influence importante sur les producteurs chinois, une partie d’entre eux est pourtant épargnée. Les vins d’un prix inférieur à 100 yuans et supérieur à 1 000 yuans subiront l’influence des vins importés, mais ceux dont le prix se situe entre 300 et 1 000 yuans ne feront pas l’objet d’une concurrence très acharnée. Cependant, les marchands de vins importés se concentrent sur le marché des vins moyen de gamme depuis cette année.

M. Neal Martin, journaliste de la revue Wine Advocate, a souligné, dans une conférence sur le métier du vin, une hausse de la demande sur le marché du vin dans la partie continentale de la Chine, l’augmentation continue des prix et le fait la flambée des prix des vins produits dans les régions productrices traditionnelles, comme Bordeaux en France, font qu’un grand nombre de consommateurs, en particulier des jeunes, ne sont plus capables de se les offrir, si bien qu’ils se mettent à se tourner vers des vins de régions émergentes.

D’après les statistiques des douanes et les avis des distributeurs en ville, les prix d’une partie des vins importés ont effectivement augmenté, ce qui est dû au coût de production, au volume de production, au coût de l’importation et aux frais de logistique. Face à une concurrence toujours plus acharnée sur le marché chinois, les marchands de vin se montrent tous très prudents à propos de la hausse des prix.

Tags:

About Paul Vetter

Journaliste professionnel, Paul Vetter a longtemps travaillé comme spécialiste vin et viticulture pour des médias valaisans. Ayant décidé de se consacrer à d'autres activités, il continue à suivre attentivement les vins du Valais et la politique vitivinicole menée dans le canton. Il vous rend en compte en toute liberté.
No comments yet.

Laisser un commentaire