Le vin de la semaine: Merlot 2011 Cave de l’Etat (Châteauneuf)

C’est à Châteauneuf, dans le vignoble de l’Ecole d’Agriculture, qu’ont été cultivés les premiers plants de Merlot plantés en Valais. C’était en 1929. Aujourd’hui, le Domaine de l’Ecole d’agriculture possède deux parcelles de Merlot. Un  total de 5000 mètres carrés dont presque la moitié plantée en 1969.  Deux parcelles qui sont adossées à la Crête des Maladaires avec une exposition plein sud.

Ce domaine, désormais vinifié à la Cave de l’Etat, au Grand-Brûlé, à Leytron, fournit bon an, mal an, un peu moins de 3000 bouteilles de Merlot. Les rendements se situent aux alentours de 750 grammes au mètre carré (600 gr pour la vieille vigne, un peu plus pour la parcelle la plus jeune). A la vendange, on recherche une haute maturité, entre 105 et 108° Oechslé. Une longue cuvaison permet d’obtenir une extraction importante. Reste à trouver l’équilibre. Pour la fraîcheur, on n’a pas hésité à sortir des sentiers battus: en 2011, une partie de la vendange (20% environ), n’a fait qu’une fermentation. On a aussi joué sur les élevages. La majeure partie de la récolte a passé en barrique (de 2e et 3e vin). Le solde a été élevé en cuves inox. C’est ensuite la dégustation qui décide de la proportion de l’une et l’autre cuvée dans l’assemblage final.

Personnellement, j’ai beaucoup aimé cette bouteille. Pour son nouvel habillage très sobre d’une part. Mais surtout pour ce qu’elle contient. La couleur est magnifique, très intense. Tout comme le nez qui fait la part belle aux fruits noirs très mûrs: myrtille, mûre et une touche de sirop de sureau. Et la bouche démarre sur cette impression de haute maturité, puis on apprécie la fraîcheur et le dynamisme de ce vin. Avec en finale de jolis tannins sans agressivité inutile.

Mais je vous laisse visionner le sujet ci-dessus et écouter les commentaires de Dominique Fornage.

Merlot chateauneuf

Tags:

About Paul Vetter

Journaliste professionnel, Paul Vetter a longtemps travaillé comme spécialiste vin et viticulture pour des médias valaisans. Ayant décidé de se consacrer à d'autres activités, il continue à suivre attentivement les vins du Valais et la politique vitivinicole menée dans le canton. Il vous rend en compte en toute liberté.
No comments yet.

Laisser un commentaire