Cave Sainte-Anne: redimensionnement

La Cave Sainte-Anne, Héritier-Favre, à Sion, redimensionne ses activités. Quelque 130 fournisseurs cultivant ensemble une vingtaine d’hectares de vignoble, dans la région sédunoise, ont reçu une lettre fin janvier  leur annonçant la nouvelle. Morceaux choisis…

« A la suite d’une conjoncture du marché très particulière, le Conseil d’Administration de la Cave Sainte-Anne Héritier et Favre SA a décidé d’un important redimensionnement.
Ce redimensionnement implique une réorientation de l’offre. De ce fait, nous allons diminuer notre encavage de manière notoire. Cette baisse de production signifie donc que nous n’encaverons à l’avenir que nos propres vignes et renonçons à l’achat de raisins des fournisseurs. »

Voilà pour la mauvaise nouvelle. Mais, car il y a un mais, elle est tempérée par le souci louable des dirigeants de la cave de trouver une solution pour leurs vignerons.

« Malgré ces grands changements, nous aimerions rester solidaires vis-à-vis de nos fournisseurs et par conséquent vous proposer une alternative, si vous ne savez où apporter votre raisin. Contactez-nous et c’est avec plaisir que nous vous communiquerons l’adresse d’une cave qui serait décidée à prendre en charge votre vendange. »

La Cave Sainte-Anne a autrefois encavé largement plus d’un million de litres. Ces dernières années, on en était à un peu plus de 300’000 litres. Dorénavant, on devrait se situer aux alentours de 120’000 litres, voire un peu moins. Mais avec cette fois-ci des visées sur le haut-de-gamme. Parole de Christian Gfeller, l’oenologue responsable technique et commercial de la cave. Un Vaudois qui a notamment oeuvré  à la Cave Fin Bec à Pont-de-la-Morge et à la Cave La Tsalline à Vétroz.

Christian Gfeller, oenologue.

Christian Gfeller, oenologue.

 

 

About Paul Vetter

Paul Vetter, journaliste spécialisé dans le domaine vitivinicole pour la chaîne de télévision valaisanne Canal9. Ce blog n'engage cependant pas la chaîne.
No comments yet.

Laisser un commentaire