Le millésime chez Philippe Darioli (3)

Après les blancs, les rouges. Assez normal, me direz-vous …

Le Gamay, pour commencer. Une jolie corbeille de baies rouges et noires. De la fraîcheur pour ce joli gamay de plaisir. Le Pinot noir est de la même veine, sur la fraîcheur, le fruit, l’élégance avec des tannins très fins. L’Humagne rouge, vendangée à 96° Oechslé, est très séduisante. Baies de bois (myrtille), écorce de chêne, noyau de cerise… Un vin typé avec une belle élégance et de jolis tannins.

Le Cornalin 2012 est marqué par la griotte, la cerise au kirsch. Un vin plus sur l’élégance que sur la puissance, mais avec une belle tenue tout de même. Les tannins sont bien présents. Place ensuite au Merlot 2012. Baies noires, cerise norie, une belle puissance et des tannins fermes mais soyeux. La Syrah élevée en cuve, maintenant: un gros fruité sur la framboise et le cassis. Des épices aussi. Un vin digeste grâce à une belle fraîcheur et des tannins agréables. Enfin, le Cabernet franc 2012 encore en barrique. Un vin de grosse et belle maturité, avec de la mûre, de la myrtille, du poivron rouge aussi. Tannins puissants mais sans rugosité. Un costaud dans ce millésime où les rouges jouent plus sur l’élégance que sur la puissance et l’extraction.

A découvrir aussi la Syrah barrique 2011 et l’assemblage Dariolo 2011: deux vins qui réjouiront celles et ceux qui veulent des rouges plus musclés, mais toujours dans le style de la maison, avec beaucoup d’élégance.

Bouteilles Darioli

Tags:

About Paul Vetter

Journaliste professionnel, Paul Vetter a longtemps travaillé comme spécialiste vin et viticulture pour des médias valaisans. Ayant décidé de se consacrer à d'autres activités, il continue à suivre attentivement les vins du Valais et la politique vitivinicole menée dans le canton. Il vous rend en compte en toute liberté.
No comments yet.

Laisser un commentaire