Importations-exportations: les chiffres

La Suisse importe plus de 100 fois plus de vin qu’elle n’en exporte, 184 millions de kg contre 1,72 million. En termes de valeur, la différence est un peu moins marquée, avec 984 millions de francs d’importation contre 164 pour l’exportation.

Les vins d’Italie, de France et d’Espagne constituent l’essentiel des importations. La France, l’Allemagne et le Royaume-Uni sont les plus grands acheteurs de vins suisses.

Sources: AGIR

Graphique

Tags:

About Paul Vetter

Paul Vetter, journaliste spécialisé dans le domaine vitivinicole pour la chaîne de télévision valaisanne Canal9. Ce blog n'engage cependant pas la chaîne.

One Response to “Importations-exportations: les chiffres”

  1. Alexandre Truffer | 18 août 2013 at 6 h 32 min #

    Petite précision. L’exportation n’est pas synonyme de vin suisse. Il y a aussi de la réexportation de vins achetés à l’étranger, ce qui explique les différences de valeurs au kilo. Si 11.4 francs le kilo (en Allemagne) peut correspondre au prix moyen d’une bouteille produite en Suisse, des moyennes de 320 (Hong-Kong), 243 (Royaume-Uni) ou 330 (USA) francs montrent qu’il s’agit principalement de réexportation de grands crus bordelais, champenois ou bourguignons.
    Concernant les vins suisses (les données sont fournies par Thierry Walz, membre du comité de la Swiss Wine Exporters Assocition dans une interview donnée à VINUM en mai 2013), il a été exporté en 2012 environ 700’000 litres de vin suisse (477’000 litres de blanc et 223’000 litres de rouge) soit une augmentation de 3,2% pour les blancs et une baisse de 27,8% pour les rouges par rapport à 2011. Concernant le prix moyen du litre, on se situe à 8,40 pour les blancs et 13,40 pour les rouges.
    A noter que la SWEA considère que les chiffres des douanes semblent présenter des incohérences et sont à prendre avec réserve.

Laisser un commentaire