Les 50 meilleurs selon Basso

Vous l’avez peut-être vu aujourd’hui dans l’unique journal dominical de Suisse romande. Paolo Basso, fort de son titre de meilleur sommelier du monde 2013, nous livre son classement des 50 meilleurs vins suisses. Avec une précision accompagnant l’article: « Il a respecté dans son choix la taille respective des différents vignobles du pays. »

Première question qui se pose: comment s’est effectué le choix ? Réponse dans l’article: « Il a sélectionné ses meilleurs producteurs de Suisse. Ceux que sa riche expérience lui a indiqués. Il leur a demandé de lui envoyer une cuvée. Et il a testé le tout à l’aveugle. »

Les résultats, en chiffres d’abord. On constate que dans ce classement, on trouve 13 vins (et donc producteurs) valaisans, 11 vins tessinois, 11 vaudois, 7 genevois, 4 grisons, 2 neuchâtelois, 1 fribourgeois et et 1 schaffhousois. On constate dans le foulée que le classement ne correspond nullement à la taille des vignobles, contrairement à ce qui est dit plus haut. Ce manque d’oecuménisme vitivinicole si cher à la Suisse n’est pas un mal en soi. Mais on constate cependant que le Tessin, où vit et travaille Paolo Basso est surreprésenté. 22% de vins pour un vignoble qui pèse moins de 7% du vignoble suisse (en gros, 1000 ha sur 15000 ha). Le Valais, lui, comme d’autres d’ailleurs, est légèrement sous-représenté, avec ses 13 vins. A noter que le canton de Vaud et ses 3800 ha compte le même nombre de vins dans ce top 50 que le Tessin et ses 1000 ha.

Autre constat (que je ne fais que pour les vins valaisans, par manque de temps surtout). On trouve parmi les 10 vins les mieux notés 4 valaisans (dont 2 aux 2 premières places). Et sur ces 4 valaisans, deux faisaient partie des 100 meilleurs vignerons de Suisse pour Gault&Millau. Par contre, les deux autres (Adrian et Diego Mathier à Salquenen et Rouvinez Vins à Sierre)  ne figuraient pas dans le guide rouge. A noter que parmi 9 autres vins et producteurs valaisans cités,  1 seul n’était pas dans le Top 100 Gault&Millau (Christophe Abbet à Martigny). Quatre absents sur 13, c’est peu ou beaucoup, suivant l’angle de vue. Mais ça montre surtout que ces classements sont ce qu’ils sont. L’avis d’un expert ou d’un petit groupe d’experts, qui restent des hommes s’essayant à une science non-exacte.

Je vous ai fait languir. Maintenant, la liste des 13 vins (et producteurs) valaisans et le classement de leur vin. Bravo à eux!

1. Cayas 2009, Jean-René Germanier à Vétroz
2. Petite Arvine Grain par Grain 2007, Marie-Thérèse Chappaz à Fully
7. Petite Arvine de Molignon Les Pyramides 2012, Diego Mathier à Salquenen
9. Coeur de Domaine 2011, Rouvinez Vins à Sierre
11. Cornalin Antica 2010, Domaine Cornulus à Savièse
15. Païen 2012, Cave Ardévaz (Fam. Boven) à Chamoson
17. Païen 2010, Simon Maye et fils à St-Pierre-de-Clages
22. Syrah 2010, Gérald Besse à Martigny-Croix
39. Nuance Blanche 2011, Daniel et Mikaël Magliocco à St-Pierre-de-Clages
40. Domaine de Tourbillon 2009, Provins Valais
43. Arvine 2011, Christophe Abbet à Martigny
47. Cornalin 2005, Denis Mercier à Sierre
49. Cornalin 2009, Nicolas Zufferey à Sierre

50vins

 

 

Tags:

About Paul Vetter

Journaliste professionnel, Paul Vetter a longtemps travaillé comme spécialiste vin et viticulture pour des médias valaisans. Ayant décidé de se consacrer à d'autres activités, il continue à suivre attentivement les vins du Valais et la politique vitivinicole menée dans le canton. Il vous rend en compte en toute liberté.

One Response to “Les 50 meilleurs selon Basso”

  1. Crettol Camille | 22 septembre 2013 at 23 h 06 min #

    Je cherche, je j’y suis pas

Laisser un commentaire