Valais: reprise du Domaine de Diolly

La maison Charles Bonvin Fils, propriété de la famille Rouvinez, reprend le Domaine de Diolly, constitué à partir de 1911 par Henry Wuilloud jusqu’à devenir une propriété compacte de 5,5 ha, située au-dessus de Sion. De nombreux cépages y ont été plantés; parmi ceux-ci, le fameux rouge de Diolly (en fait, du Robin noir, un cépage de la Drôme) qui, marié au Pinot noir par les entremetteurs de Changins, a donné le Diolinoir.

Le Valais viticole doit beaucoup à Henry Wuilloud, un esprit curieux qui a beaucoup voyagé et observé les vignobles des pays voisins. C’est à lui qu’on doit notamment l’introduction de la Syrah en Valais. Cet ingénieur agronome EPFZ  fut aussi l’auteur de nombreuses publications sur le vin, publiée en Suisse et dans les pays voisins.

Dirigée par André Darbellay, la maison Charles Bonvin produit exclusivement des vins de Domaines en bouteilles. Ainsi, le Domaine de Diolly rejoint d’autres déjà bien connus comme le Domaine de Brûlefer, celui de Plan-Loggier ou le Clos du Château. Déjà active dans l’oenotourisme, avec notamment la fameuse Guérite de Brûlefer, située sur le bisse de Clavau, la maison Bonvin ajoute un autre but de visite à Diolly où se trouve une bâtisse à exploiter. Une promenade qui unira les bisses de Lentine et de Clavau. Une balade Diolly-Brûlefer qui pourrait être bientôt un classique de notre tourisme vitivinicole.

Pour en savoir plus sur le Domaine de Diolly: suivez ce lien

diolly

Tags:

About Paul Vetter

Journaliste professionnel, Paul Vetter a longtemps travaillé comme spécialiste vin et viticulture pour des médias valaisans. Ayant décidé de se consacrer à d'autres activités, il continue à suivre attentivement les vins du Valais et la politique vitivinicole menée dans le canton. Il vous rend en compte en toute liberté.
No comments yet.

Laisser un commentaire