Provins va payer plus vite

Le nouvel homme fort de Provins, le président du Conseil d’administration Pierre-Alain Grichting, ancien de la Coop et de l’UBS Valais, marque tout de suite son territoire. Cinq mois après son entrée en fonction, il amorce un changement dans la politique de paiement des sociétaires. Avec deux réformes majeures !

C’en est fini des trois (pour les professionnels) et cinq (pour les autres) versements échelonnés. La vendange sera désormais payée en deux versements, et pour tout le monde. Le premier versement, de loin le plus conséquent, sera payé aux alentours du 15 décembre de la même année. Il représentera entre 70 et 80% du montant total. Par contre, pour le solde, il faudra toujours faire preuve de patience. Il arrivera sur les comptes en banque des sociétaires quelque 16 mois après la vendange, au début mars 2015 pour la vendange 2013. C’est dire qu’en mars prochain, les vignerons de Provins toucheront le solde de la vendange 2012. La somme finale dépendra toujours des résultats des ventes de la Coopérative pour les cépages courants (chasselas, pinot noir et gamay). Pour les spécialités, le premier versement représentera 80% du prix annoncé, et le solde de 20% est garanti.

Pour la récolte 2013, les prix fixés pour la récolte 2012 restent valables pour toutes les spécialités. C’est aussi vrai pour les primes qualitatives (charte d’excellence, contrats qualité).

Pour les cépages courants, le premier acompte sera le suivant pour une qualité de base: Fendant (chasselas): Fr. 1,92, – Pinot noir: Fr. 2,24 – Gamay Fr. 2,16
Ces prix représentent donc entre 70% et 80% du montant final. Si l’on prend le milieu de la fourchette, on peut donc estimer que ces cépages seront payés plus ou moins Fr. 2,56 (Fendant), Fr. 3,01 (Pinot noir) et Fr. 2,88 (Gamay). Ce n’est donc pas encore Byzance, mais il y a indéniablement un mieux. Et le nouveau dirigeant de Provins a clairement affirmé que son objectif était d’atteindre les prix de 2009, soit de s’établir au-dessus de la barre des trois francs le kilo pour les cépages de base.

Les sociétaires présents à la séance d’information d’hier soir (plus de 500 personnes) ont dans leur immense majorité été réceptif au discours résolument volontariste de Pierre-Alain Grichting. Une expression sur toutes les lèvres à l’issue de la soirée: « ça va dans la bonne direction ».  Car ils étaient peu nombreux ceux qui pensaient que la BCV et le Crédit Suisse soutiendraient la Coopérative en ces temps difficiles pour la viticulture.

Pierre-Alain Grichting, au centre. Le nouveau président de Provins est entouré du directeur Roland Vergères (à droite) et de Léonard Perraudin, nouveau membre du CA.

Pierre-Alain Grichting, au centre. Le nouveau président de Provins est entouré du directeur Roland Vergères (à droite) et de Léonard Perraudin, nouveau membre du CA.

 

Tags:

About Paul Vetter

Journaliste professionnel, Paul Vetter a longtemps travaillé comme spécialiste vin et viticulture pour des médias valaisans. Ayant décidé de se consacrer à d'autres activités, il continue à suivre attentivement les vins du Valais et la politique vitivinicole menée dans le canton. Il vous rend en compte en toute liberté.
No comments yet.

Laisser un commentaire