1858 de Charles Bonvin fils

Je n’ai malheureusement pas pu participer à cette dégustation. Comme j’aime beaucoup cette cuvée, et qu’elle était de plus présentée par Jacques Perrin, un dégustateur en qui j’ai entièrement confiance, je reprends le communiqué de presse de la maison Bonvin. J’y ajoute le lien sur le millésime 2009, présenté comme Vin de la semaine sur Canal9

C’est au Beau-Rivage Palace à Lausanne qu’a été organisée la deuxième verticale de 10 millésimes de la Cuvée 1858 après celle réalisée en novembre 2013 au Château de Villa pour les membres du Club Vins Emotions. Profitant de la visite d’Alain Raynaud, célèbre oenologue bordelais, proche de Parker, Charles Bonvin a réuni presse spécialisée et sommeliers de renom pour cette dégustation de prestige. Une magnifique dégustation.

A souligner la progression au fil des millésimes dans la maîtrise de la vinification sous bois et dans l’harmonie du vin. Voici quelques commentaires succins :

* Millésime 2003, année viticole très chaude et très précoce, millésime quelque peu déséquilibré, le vin semble déjà fatigué, balsamique

* Millésime 2004, en général millésime plus faible que le 2003 et pourtant un vin bien balancé, bien dans le fruit

* Millésime 2005, grand millésime des années 2000, jolie harmonie même si l’on pouvait attendre encore plus de puissance pour ce millésime

* Millésime 2006, magnifique vin, très belle intensité dans le fruit

* Millésime 2007, année climatique particulière, fruité fin, jolie intensité au sommet de sa persistance aromatique

* Millésime 2008, millésime tardif, gourmand au nez, joli fruit, vin dynamique et puissant, beau potentiel de gardeBouteille

* Millésime 2009, assez généreux, jolis reflets rubis, notes fumées, côté boisé plus marqué

* Millésime 2010, un des millésimes les plus réussis, fruité, onctueux, le grand millésime des 10 dernières années

* Millésime 2011, toujours dans la ligne des grands vins, le bois est bien maîtrisé, le vin est puissant et racé, un des plus beaux millésimes

* Millésime 2012, tiré à la barrique, en phase de maturation avec un beau fruit et beaucoup d’élégance, prometteur

Cette dégustation animée avec brio et compétence par l’expert Jacques Perrin a été ponctuée par un excellent Dézaley Médinette 2012 de Louis-Philippe Bovard, suivi à la table d’Anne-Sophie Pic d’une Petite Arvine et d’une Syrah Bonvin 2011, deux vins magnifiques, Etoiles d’Or du millésime, servis en magnum.

A relever que durant son séjour helvétique, Alain Raynaud a eu l’occasion de déguster l’ensemble de la gamme Bonvin1858. Tout en complimentant l’oenologue et son équipe pour l’excellent travail réalisé, il n’a pas manqué de proposer quelques pistes d’amélioration notamment en matière d’assemblages. Des suggestions qui ont suscité notre plus grand intérêt, à découvrir prochainement avec la sortie du nouveau millésime.

Tags:

About Paul Vetter

Paul Vetter, journaliste spécialisé dans le domaine vitivinicole pour la chaîne de télévision valaisanne Canal9. Ce blog n'engage cependant pas la chaîne.
No comments yet.

Laisser un commentaire