Vendanges très tardives

Il a probablement la palme de la vendange la plus tardive du millésime 2013. C’est ce mercredi 26 février que Thierry Constantin (Pont-de-la-Morge) a vendangé son Johannisberg (pour un Grain Noble baptisé Larme de décembre qui ne mérite plus vraiment son nom). Mais avant cela, il a passé par tous les états d’âme, car le raisin a connu bien des hauts et des bas. En cause, des conditions atmosphériques fort variables et des baies qui ont tantôt « perdu leur eau », avant de regonfler avec la neige ou la pluie.

Des raisins trop gonflés...

Des raisins trop gonflés…

Quelques semaines plus tard...

Quelques semaines plus tard…

Cette fois, c'est bon...

Cette fois, c’est bon…

Patience étant la mère des vertus, quitte à prendre le risque de tout perdre, Thierry Constantin a attendu que le résultat soit à la hauteur de ses attentes. Et il l’a été puisque le jus de ses raisins a finalement quitté la zone graduée de sa sonde à moûts. Autrement dit, un sondage qui devrait se situer entre 240 et 250° Oechslé. Avec des rendements d’un demi-décilitre au mètre carré. Un précieux nectar en perspective.

TC4

Tags:

About Paul Vetter

Paul Vetter, journaliste spécialisé dans le domaine vitivinicole pour la chaîne de télévision valaisanne Canal9. Ce blog n'engage cependant pas la chaîne.
No comments yet.

Laisser un commentaire