Rendement brut de la viticulture

Le rendement brut de la viticulture (la valeur brute de la production de raisins et sa part dans le chiffre d’affaires de la filière) est un indicateur important de la pérennité du vignoble. Malheureusement, son évolution est fort inquiétante depuis quatre ans.

Venons-en aux chiffres. Pour 2013, ce rendement brut est estimé  à 148 millions de francs. Une baisse de 18 millions par rapport à 2012 (-10,8%). Et surtout la quatrième baisse consécutive.  En 2009, le rendement brut se situait à 200 millions. C’est dire qu’on a perdu plus de 25% en quatre ans.

Pour 2013, plusieurs facteurs expliquent la nouvelle baisse. Des quantités de vendanges en baisse de 13,4% par rapport à 2012. Mais aussi des prix de la vendange 2012 (fin du paiement) en recul par rapport à 2011.

Reste à espérer que le frémissement haussier opéré dans les prix en 2013 contribueront, avec de belles vendanges 2014, à redonner un peu de valeur à cette branche économique importante pour le canton.

La viticulture traverse une mauvaise passe.

La viticulture traverse une mauvaise passe.

 

Tags:

About Paul Vetter

Journaliste professionnel, Paul Vetter a longtemps travaillé comme spécialiste vin et viticulture pour des médias valaisans. Ayant décidé de se consacrer à d'autres activités, il continue à suivre attentivement les vins du Valais et la politique vitivinicole menée dans le canton. Il vous rend en compte en toute liberté.
No comments yet.

Laisser un commentaire