5e Glorieuse: belles perspectives

Participé hier à la 5e Glorieuse, cette dégustation qui réunit une bonne part des meilleures caves du canton à l’Hôtel du Parc de Martigny. L’occasion idéale de découvrir le nouveau millésime et de s’en faire une juste idée.

Alors, ce millésime 2013 ? Pour moi, ce fut une confirmation des premières impressions. Autrement dit, 2013 est pour la viticulture valaisanne un millésime de très belle qualité. Il faut dire que la petite récolte quantitative a joué un rôle indéniable de concentrateur.

Globalement, on peut affirmer que les blancs sont fruités, avec de très belles acidités, même lorsqu’une haute maturité a été atteinte. J’ai donc pu goûter des vins puissants mais très bien équilibrés. Un facteur très réjouissant dans les Petites Arvines et les Païens notamment. Un autre cépage m’a particulièrement impressionné: le Johannisberg. Je l’ai bien sûr goûté en priorité dans les caves de Chamoson. Et ces vins m’ont vraiment réjoui.

Côté rouge, j’ai bu déguster de très belles Humagnes et des Cornalins magnifiques. C’est dire que si ces deux cépages tardifs ont atteint de belles maturités, avec des concentrations parfois impressionnantes, et les variétés plus faciles devraient suivre le mouvement sans souci. Mais je n’ai pas eu le temps de me pencher sur les Pinots noirs et Gamays, par exemple.

Si votre cave doit être complétée, ce millésime 2013 est propice. Mais n’attendez pas trop, car certaines caves étaient déjà en rupture avec quelques-uns de leurs vins. Car on le rappelle, si la qualité est au rendez-vous, on ne peut pas toujours en dire autant de la quantité.

Glorieuse 2

Glorieuse 3

Tags:

About Paul Vetter

Journaliste professionnel, Paul Vetter a longtemps travaillé comme spécialiste vin et viticulture pour des médias valaisans. Ayant décidé de se consacrer à d'autres activités, il continue à suivre attentivement les vins du Valais et la politique vitivinicole menée dans le canton. Il vous rend en compte en toute liberté.
No comments yet.

Laisser un commentaire