Le vin de la semaine: Durize 2012 Samuel Roduit

Samuel Roduit, de la Cave des Follaterres à Fully cultive de la Durize, aussi connue sous l’appellation Rouge de Fully. Le millésime 2012 de ce cépage confidentiel, apparenté au Cornalin, est présenté sérieusement en direct du Maxi-Rires de Champéry par un comique qui s’ignore, il Signore Dominique Fornage.

Le texte du sujet

Une curiosité que ce vin de la semaine. Il s’agit d’une Durize, aussi appelé Rouge de Fully. Une bouteille d’un cépage originaire du Val d’Aoste apparenté au Cornalin.

A Fully, on trouve souvent de vieux ceps de Durize, le long des murs de vignes ou des fameuses murgères. Des ceps qui ont pu être multipliés pour redonner vie à ce cépage. Seuls quelque 6000 mètres carrés sont dédiés à la Durize dans le canton. Samuel Roduit en possède près de 1000 mètres replantés à la fin du siècle dernier sur les hauteurs du village de Branson. Des terres pentues, exposées plein sud, qui ont permis de récolter à près de 90° Oechslé, grâce à des rendements limités à 800 grammes au mètre.

Samuel Roduit vinifie sa Durize en cuves avec un assez long cuvage. Après la deuxième fermentation, le vin passe quelques mois dans des barriques déjà utilisées. Un passage dans le bois uniquement destiné à oxygéner et ouvrir le vin.

Les quelque 700 bouteilles de Durize produites bon an, mal an par Samuel Roduit à la Cave des Follaterres trouvent facilement preneurs. Une clientèle curieuse de produits authentiques mais aussi quelques restaurateurs avisés. Mais cette Durize 2012 n’est pas qu’une curiosité. Et ça, Dominique Fornage va vous le confirmer.

Tags:

About Paul Vetter

Paul Vetter, journaliste spécialisé dans le domaine vitivinicole pour la chaîne de télévision valaisanne Canal9. Ce blog n'engage cependant pas la chaîne.

3 Responses to “Le vin de la semaine: Durize 2012 Samuel Roduit”

  1. André Ronchi | 30 mai 2014 at 9 h 44 min #

    Merci pour vos articles et à cette occasion j’aimerai attirer votre attention sur un article publié sur le blog « Tapagoille » et traitant de la désignation château dixit Château Constellation.
    On parle également de la cave Orcyre à Ayent qui vaut bien le détour, même pour un « traina choc » d’adoption.

    blog Tapagoille : http://tapagoille.blogspot.ch/

    • Paul Vetter | 30 mai 2014 at 15 h 31 min #

      Intéressant. J’ai également traité ce sujet récemment. L’article de l’ordonnance est valable pour le vin. C’est plus difficile à trancher pour la raison sociale. J’ai à l’époque téléphoné au chimiste cantonal. A première vue, il va falloir juger si le libellé Château Constellation peut, par son emplacement, sa taille, ou sa police de caractère, donner à croire que le vin en question est un vin de château. Mais à première vue, cela risque bien d’être considéré comme une tromperie vis-à-vis du consommateur.

Trackbacks/Pingbacks

  1. Abécédaire des cépages: D comme Durize | Valais du Vin - 10 novembre 2014

    […] Pour revoir le « Vin de la semaine » de Canal9, consacré à la Durize 2012 de Samuel Roduit, suivre ce lien. […]

Laisser un commentaire