Un Païen, un Johannisberg

EmeryBu hier un très joli Païen. C’était le 2013 de Georges Emery à Ollon/Valais.
Une belle robe d’un jaune bien marqué qui vous met déjà l’eau à la bouche. Le nez est expressif, sur le citron mûr avec une touche plus exotique également.  En bouche, on confirme tout cela. On devine ce vin issu d’une belle vendange bien mûre. Le volume en bouche est important, le vin assez imposant. Et comme tout cela est accompagné d’un joli fruité (agrumes, ananas, mangue) et d’une superbe acidité, on prend beaucoup de plaisir. Un très beau vin de gastronomie qui fait aussi bien plaisir à l’apéritif.

Johannisberg_50_2012

 

Goûté également au Johannisberg 2013 de la Cave Bruchez à Flanthey.
Une bonne surprise avec un Johannisberg fruité et frais. Un vin qui fait la part belle aux fruits à chaire blanche, avec une touche d’amande douce. Agréable à boire. J’avais le matin même goûté à un autre specimen « entaché » d’une sucre résiduel vraiment peu souhaitable. A mon sens, le sylvaner a bien de la peine à digérer une sucrosité intermédiaire (les vrais liquoreux sont souvent remarquables). Généralement assez gras, les Johannisberg devraient plutôt viser un équilibre de fraîcheur qu’une suavité qui les alourdit.

 

 

Tags:

About Paul Vetter

Paul Vetter, journaliste spécialisé dans le domaine vitivinicole pour la chaîne de télévision valaisanne Canal9. Ce blog n'engage cependant pas la chaîne.
No comments yet.

Laisser un commentaire