GPVS: les Humagnes blanches et rouges

L’Humagne blanche (ou blanc) est un vin complexe, mais tout sauf bluffeur. On pourrait dire qu’elle ne se livre pas au premier contact, qu’il faut aller la chercher. Pas étonnant qu’on la trouve si peu dans les palmarès de concours. D’autant plus qu’au vu de ses caractéristiques, les producteurs hésitent à la présenter. Deux d’entre elles figurent cependant parmi les médaillés d’or du Grand Prix du Vin Suisse 2014.

Humagne blanc réserve du Caveau 2013, Fernand Cina SA à Salquenen
Humagne blanche de Chamoson 2013, Cave la Tornale (Jean-Daniel Favre) à Chamoson

Et les Humagnes rouges, me direz-vous. Là encore, face à des Syrahs ou des Cornalins, pas facile pour elles de se montrer à leur avantage. Et pourtant, ce vin ne manque pas d’attrait lorsqu’il est issu de raisin bien mûr. Et c’est de plus en plus souvent le cas.  On en trouve quatre parmi les médaillés d’or.

Humagne rouge 2012, Pierre-Antoine Crettenand à Saillon
Humagne rouge de Leytron 2012, Cave Gilbert Devayes à Leytron
Humagne rouge de Sierre 2013, Cave St-Mathieu (Jean-Louis Mathieu) à Chalais
Humagne rouge Réserve 2011, Jean-René Germanier SA à Vétroz

Gilbert Devayes

Gilbert Devayes

Tags:

About Paul Vetter

Journaliste professionnel, Paul Vetter a longtemps travaillé comme spécialiste vin et viticulture pour des médias valaisans. Ayant décidé de se consacrer à d'autres activités, il continue à suivre attentivement les vins du Valais et la politique vitivinicole menée dans le canton. Il vous rend en compte en toute liberté.
No comments yet.

Laisser un commentaire