Valentina Andrei: départ en fanfare

C’est le premier vin signé Valentina Andrei que je déguste. Mais c’est aussi, à ma connaissance, le premier vin qu’elle signe à son nom. Et pour une première, le Magnificients’13 est un coup de maître. Car cet assemblage de Petite Arvine et de Roussanne est un grand vin.

Arvine Roussanne

Oui, de la grandeur, tant par sa gamme aromatique généreuse que par son remarquable équilibre. Au nez, on hésite entre les caractère d’agrumes et une touche de pêche blanche et de miel.  A la prise en bouche, c’est le pamplemousse qui l’emporte. Une remarquable fraîcheur, un vin ciselé et tendu, avant que la puissance de la Roussanne ne fasse son oeuvre, amplifiant la finale. Moi, en tout cas, j’adhère!

Arvine Roussanne 2

 

Mais qu’est-ce que cette cuvée Magnificients’13 ? Disons pour faire simple qu’il s’agit d’une idée de Nicolas Wüst, un passionné de vin. C’est lui qui réunit autour de chaque cuvée estampillée Magnificients un duo inédit. Pour la première édition, ce fut Jean-Claude Favre (Sélection Excelsus à Chamoson) et le chef étoilé Carlo Crisci, qui règne sur Le Cerf à Cossonay. Cette année, c’est au tour de Valentina Andrei de faire la paire avec l’artiste plasticien Etienne Krähenbühl qui a réalisé un superbe habillage original. Un duo qui a en plus profité des talents exceptionnels de Carlo Crisci pour magnifier ce superbe vin.

Dos de lotte en duo de carotte rouge, carotte sauvage

Dos de lotte en duo de carotte rouge, carotte sauvage

 

Et Valentina Andrei ? me direz-vous. De nationalité roumaine, cette jeune femme talentueuse et ambitieuse  a découvert le monde du vin en vendangeant des Tokaji hongrois et moldaves. Etablie en Suisse dès 2003, elle collabore avec Marion et Jacques Granges à Bedon, au-dessus de Fully. Puis elle regagne la plaine pour travailler 4 ans durant avec Marie-Thérèse Chappaz en tant que maître de chai. Diverses autres collaborations dans le domaine du vin lui permettent d’étoffer son CV.

Valentina Andrei

Valentina Andrei

Mais Valentina Andrei a une ambition: cultiver ses vignes et signer ses propres vins. Des crus qui devront être grands, comme ses rêves. Avec Magnificients’13, c’est plutôt bien parti. La barre est placée très haut. On se réjouit de voir la suite.

 

 

Tags:

About Paul Vetter

Paul Vetter, journaliste spécialisé dans le domaine vitivinicole pour la chaîne de télévision valaisanne Canal9. Ce blog n'engage cependant pas la chaîne.

14 Responses to “Valentina Andrei: départ en fanfare”

  1. Jérôme Aké Béda | 4 septembre 2014 at 0 h 23 min #

    Magnificient 2013

    J’ai eu le privilège de faire partie des invités et ai découvert ce Magnificients’13. Quel Bonheur ! surtout quand l’inénarrable grand Chef Carlo Crisci le sublime avec des mets accordés au millimètre près.
    Le Magnificient 13 est un vrai vaisseau spatial à bord duquel le plaisir semble embarqué avec un équilibre de vinification qui pourrait être un cas d’école : Au prime abord l’on est séduit par la beauté de la robe qui semble étaler un plumage de paon avec une teinte translucide nuancée de dorée aux reflets verts signe de sa jeunesse.
    Le nez est un véritable voyage olfactif qui mêle franchise, fruit de vergers frais (agrumes, pêche blanche) avec des odeurs de fleur de bourache et de sève de bouleau.
    L’attaque se fait sur la largeur et dotée d’une finesse incisive qui le tend comme la justice de Berne et qui met à la fois en exergue une sorte de puissance caressante qui évolue de manière digeste jusqu’à provoquer un plaisir convulsif en milieu de bouche. Puis , la finale s’approprie le plaisir tel une course de relais et s’étire kiliométriquement sur des airs iodés comme pour faire un clin d’œil au grand cépage qu’est la petite arvine qui épouse classieusement la Roussane pour faire de cet OVNI ( Objet vinique Non Identifié) un véritable Magnificient de nectar.

  2. Paul Vetter | 4 septembre 2014 at 10 h 34 min #

    Trop beau, ce commentaire. Merci Jérôme…

  3. Carmine Carraturo | 4 septembre 2014 at 12 h 29 min #

    J’ai aussi eu le privilège de participer au repas de gala Magnificients chez le magicien Carlo mardi dernier.

    Le Magnificients’13 porte bien son nom : « Eclair d’Arvine et Roussanne ». J’ai pour ma part été « foudroyé » par la puissance aromatique, l’équilibre et la longueur de ce vin. Accordez ce dernier avec un une pièce de bœuf juste saisi en velours d’anchois et coquelicots pour obtenir le mariage gourmand rêvé. Pourquoi conditionner ce nectar dans une bouteille d’un litre ? Il en manquera rapidement à table… Heureusement que le flacon vide pourra ensuite être exposé au salon ou au carnotzet, n’a pas chez soi une œuvre d’Etienne Krähenbühl qui veut !

    Valentina, Etienne et Nicolas. un Magnificients BRAVO

  4. Sabi villanueva | 6 septembre 2014 at 17 h 24 min #

    Eh bien moi j’ai pas eu la chance de participer au repas (complet 3 mois avant ?!?…). Les commentaires dithyrambiques ci-dessus donnent toutefois l’eau à la bouche. J’aime beaucoup le Magnificents 10, je suis fan du Magnificients 12 et me réjouis à présent de la prochaine livraison du Magnificients 13 commandé en primeur le printemps dernier. Le « casting » du Magnificents 14 est-il déjà connu ?

  5. Nicolas Wüst | 10 septembre 2014 at 7 h 20 min #

    Chère Sabi,
    Je suis désolé de n’avoir pu répondre favorablement à votre inscription au repas de gala cette année. Ces repas font l’objet d’une forte et grandissante demande de la part des amateurs de vins et gastronomie qui nous suivent. Vous pouvez passer par l’onglet « contact » du site Magnificients afin de figurer en tête de liste pour le repas de gala de l’année prochaine.
    Quant à la cuvée Magnificients’14, elle sera le résultat du savoir-faire et du goût de la perfection de la Baronnie du Dézaley ainsi qu’un premier séjour en terres vaudoises pour Magnificients.

  6. David Martinez | 12 septembre 2014 at 6 h 57 min #

    Pour ma part, j’ai seulement eu l’occasion (et le bonheur) de déguster Magnificients 12 au Yatus de Fribourg l’année passée. Ce Magnificients 13 sera-t-il aussi pésenté au Yatus cette année? De plus, c’est quoi exactement la cuvée Magnificients 10 ?

    • Jean-Claude Tornare | 24 septembre 2014 at 19 h 29 min #

      Bonjour David,

      Nous aurons l’honneur de vendre la nouvelle cuvée magnificients 13 qui se compose de petite arvine et de rousanne au yatus de fribourg,Lausanne et vevey.

      Jean-Claude.Tornare
      Yatus fribourg

    • Tornare Jean-Claude | 26 septembre 2014 at 14 h 16 min #

      Bonjour David,

      Effectivement,le magnificients sera en vente dans les Yatus de Fribourg,Lausanne et Vevey.

    • Tornare Jean-Claude | 26 septembre 2014 at 14 h 31 min #

      Bonjour David,

      Effectivement durant le mois d`octobre le magnificients 13 sera présenté au Yatus de Fribourg,Lausanne et Vevey.

  7. Carmine Carraturo | 23 septembre 2014 at 8 h 55 min #

    Magnificients’10 est un assemblage de Pinot Noir, Syrah, Cornalin et Cabernet Franc bénéficiant d’un élevage d’une une vingtaine de mois en barrique.
    Cette cuvée, à laquelle j’ai eu l’honneur la chance d’être associé, est à l’image du projet sportif qu’elle commémore. Emprunte d’amitié, de talent et de confiance mutuelle. C’est aussi la démonstration d’un équilibre parfait entre rondeur, complexité et fraîcheur.
    A déguster sans modération au Cerf à Cossonay ou au Fletschhorn à Saas-Fee.

  8. Hasanovic Amina | 21 octobre 2014 at 14 h 41 min #

    J’ai découvert cette Magnificients gamme de vin qui accompagne à merveille un business-apéro qui se veut gourmand, classe (contenant noble sérigraphié) et rare.
    Je tiens a souligner que le design des bouteilles est magnificientsement magnifique.

  9. Sette Joseph | 14 mars 2015 at 0 h 00 min #

    J’ai grandi non loin de la région des Côtes du Rhône septentrionales avant de venir m’installer en Suisse, il y a quelques années. Amateur de vin, je suis dès lors resté longtemps nostalgique du Viognier, respectivement Condrieu, que j’ai dégusté avec tant de plaisir de nombreuses années durant cette période.
    Qu’elle ne fut pas ma surprise lorsque j’ai découvert ces deux pépites, Arvine-Viognier et Arvine-Roussanne, créées par Nicolas Wüst pour sa gamme Magnificients.
    Je ne peux que saluer la haute qualité de ces deux vins, véritables Grands Crus de la vallée du Rhône… Suisse! En effet, ces deux vins peuvent à mes yeux largement rivaliser avec ces pairs, produits de l’autre côté de la frontière!
    J’espère que ces vins seront servis (?) à l’occasion du repas-primeur de la nouvelle cuvée « Magnificients Dézaley » du 26 mars prochain à l’auberge de l’Onde à St-Saphorin auquel je me réjouis de participer…

  10. Jérôme Aké Béda | 23 mars 2015 at 23 h 17 min #

    Ah Non, Au pays de « Magnificients », chaque cuvée est unique à l’image de la créature de l’être humain.

    Lors de la découverte, du nouveau Magnificients, on ne pense qu’à son avènement tout en aimant toujours les cuvées précédentes. On doit toujours se réjouir de déguster la nouvelle cuvée sans comparaison car ce ne serait pas raison… Peut-être qu’on pourra se délecter d’une ancienne cuvée avec d’éventuels Pèdzes…mais seulement quand le nouveau né sera mis au lit par son père Wüst qui lui aura auparavant chanté une berceuse qui sera bénéfique pour sa santé.. In’ Chasselas!

  11. Nicolas Wüst | 31 mars 2015 at 10 h 18 min #

    Et le nouveau-né s’est très bien comporté jeudi dernier pour sa première sortie ! Merci à Louis Fonjallaz, Grégoire Dubois, Alain Paley et… Valentina Andrei pour les soins réguliers qu’ils lui apportent au nom de la Baronnie du Dézaley.
    Une fois l’embryon de Magnificients’14 couché jeudi dernier, nous avons en effet passé en revue, avec plaisir, les précédentes cuvées chez Jérôme à l’Auberge l’Onde…
    Pour celles et ceux que cela pourrait intéresser, les deux premières cuvées Magnificients, élaborées par Sélection Excelsus à Chamoson, sont à (re)découvrir dans les Yatus de Fribourg, Lausanne et Vevey (Magnificients’10) ou à La Fromathèque de Martigny-Croix (Magnificients’12) durant le mois d’avril à venir.

Laisser un commentaire