Provins dénoncée: les explications

Au tour de Provins. La coopérative a donc été dénoncée par le Laboratoire cantonal. En cause, le Terra Rosso, un rouge « moderne », autrement dit, un cru présentant une légère douceur censée plaire aux jeunes, cette génération Coca-Cola habituée aux boissons sucrées.

Que s’est-il passé ? En conférence de presse, on nous a expliqué que le problème venait d’une sur-chaptalisation. La loi permet de gagner 2,5% vol d’alcool. Ce qui, renseignements pris auprès d’un laboratoire d’oenologie, correspond grosso-modo à un ajout possible de 50 kg de sucre pour 1000 litres de vin. Si l’on en croit l’explication initiale donnée par le directeur et le président de Provins (voir la vidéo ci-dessus), on aurait donc dépassé cette norme pour les millésimes 2011 et 2012 (en vente). Cela alors que les 30’000 litres du 2013 auraient été « mis de côté ».

Mais en fin d’assemblée générale, j’ai eu droit à une autre explication venant de l’interne. On aurait fractionné la chaptalisation. Et la seconde étape aurait été effectuée en fin de fermentation. Ce qui s’appelle de l’édulcoration et qui est interdit par notre AOC. Une explication qui m’a été confirmée le lendemain.

Dernier point à relever: j’ai par deux fois posé la question. S’agissait-il bien de saccharose et non pas de MCR (moût concentré rectifié). Réponse: jamais la Coopérative n’a utilisé du MCR. C’était donc bien du sucre de ménage…

Je l’ai déjà dit pour d’autres affaires, celles des sur-coupages. Si la faute est confirmée, elle serait relativement bénigne. Mais  faute il y aurait et et cela mériterait sanction. Et si la viticulture valaisanne veut redorer son image, il faut cesser de se faire épingler. Car si l’Interprofession écarte de son comité (comme cela avait été annoncé) toutes les caves prise les doigts dans le pot de confiture, il n’y aura bientôt plus personne pour siéger.

Raphaël Garcia (directeur, à gauche) et Pierre-Alain Grichting (président): Provins a fait son mea culpa...

Raphaël Garcia (directeur, à gauche) et Pierre-Alain Grichting (président): Provins a fait son mea culpa…

 

 

 

Tags:

About Paul Vetter

Paul Vetter, journaliste spécialisé dans le domaine vitivinicole pour la chaîne de télévision valaisanne Canal9. Ce blog n'engage cependant pas la chaîne.
No comments yet.

Laisser un commentaire