« Affaires Giroud » à Temps Présent

J’ai regardé avec plus de curiosité que de réel intérêt ce « Temps Présent » de la RTS consacré aux « Affaires Giroud ». Très vite, je me suis aperçu que l’on n’aurait pas grand chose de nouveau. Seulement un concentré de toutes les révélations sorties ces derniers mois. Evidemment, il n’est pas inintéressant de posséder une compilation des différentes « variantes » gratinées réalisées par Dominique Giroud … et quelques autres aussi. On oublie vite et cette piqûre de rappel servira au moins d’aide-mémoire et d’archive en cas de besoin.  Et l’on notera en passant que les principales tricheries concernent la finance et les contributions bien plus que l’élaboration du vin proprement dite.

Si elle a certainement aussi pour objectif non déclaré fixé par la RTS de ne rien lâcher face à un homme qui lui cherche des poux en or, cette émission a un autre mérite: celui d’illustrer l’impérieuse nécessité d’instaurer un contrôle des vins digne de ce nom. A voir ce reportage, c’est plus que nécessaire pour assurer un minimum de crédibilité à la profession. Car un règlement sans contrôle efficace n’a que peu de chances d’être respecté.

Malheureusement, une telle émission a aussi le gros défaut de suggérer un « tous pareils » fort nuisible à la profession. Et ce n’est bien évidemment pas le cas. De nombreux producteurs aiment le vin plus que l’argent.  A ceux-là, on peut faire entière confiance. Et boire presque sans modération leurs crus. Des vins qu’ils n’ont pas besoin de couper à l’excès pour les améliorer, des vins dans lesquels ils n’ont pas besoin de faire infuser des copeaux de chêne pour les aromatiser, des vins qu’ils n’ont pas besoin d’édulcorer avec du sirop (MCR) une fois la fermentation terminée pour masquer leurs défauts.  Bref, des vins authentiques, qui ne ressemblent ni aux crus des tricheurs, ni à ceux des quelques-uns qui croient qu’ils s’enrichiront le jour où ils pourront faire comme leurs concurrents étrangers actifs dans le bas de gamme: fabriquer du vin plutôt que l’élever.

Pour celles et ceux qui voudraient se faire leur propre opinion sur le Temps Présent: suivre ce lien

Tags:

About Paul Vetter

Paul Vetter, journaliste spécialisé dans le domaine vitivinicole pour la chaîne de télévision valaisanne Canal9. Ce blog n'engage cependant pas la chaîne.
No comments yet.

Laisser un commentaire