Revue de presse: VD – explications insuffisantes

Commentaire:

Le microcosme du vin vaudois a des problèmes. C’est assez marrant, il y a peu encore, certains en Valais prenaient nos voisins en exemple, expliquant que chez nous on faisait tout faux, alors qu’au bord du Léman, on avait au contraire trouvé le St-Graal expliquant le miracle vaudois.

Depuis la publication des chiffres de consommation 2014, le mythe vaudois s’est écroulé. Petit rappel factuel: si l’on en croyait les statistiques, entre 2012 et 2013, la consommation des vins vaudois avait connu une hausse spectaculaire, que dis-je, qu’écris-je spectaculaire… Phénoménale, miraculeuse ! Jugez plutôt: 25,4 millions de litres  en 2012 et … (roulement de tambour), 32,4 millions de litres en 2013. Un bonus de 7 millions en un an, une augmentation de plus de 27% en un an. Magique !

J’avais eu l’outrecuidance de m’étonner, de remettre en cause, et cela m’avait valu quelques inimitiés, l’un ou l’autre courrier, et même un téléphone des instances nationales.

Aujourd’hui, patatras, on est revenu sur terre. Un an plus tard, en 2014, la consommation de vins vaudois n’a été que de 24,8 millions de litres. Le gain magistral de 2013 est effacé, et on est même redescendu plus bas, au-dessous de la barre symbolique des 25 millions de litres.

Si je reviens là-dessus (j’ai déjà eu l’occasion de pousser un immodeste « cocorico-jevousl’avaisbiendit »), c’est parce que le Matin Dimanche consacre un nouvel article au désamour partiel qui frappe Monsieur Vins Vaudois, Pierre Keller qui fait par ailleurs certainement du bon boulot. Et dans l’explication de la baisse, on évoque un petit déclassement de 1,7 millions de litres vécu l’an dernier. Certes, mais on est loin d’expliquer ainsi la variation positive de 7 millions de litres vécue entre 2012 et 2013… et reperdue en 2014. Bon, faudra encore attendre pour comprendre où s’est située l’erreur … Car même la petite vendange 2013 n’explique pas cela.
px

Tags:

About Paul Vetter

Paul Vetter, journaliste spécialisé dans le domaine vitivinicole pour la chaîne de télévision valaisanne Canal9. Ce blog n'engage cependant pas la chaîne.
No comments yet.

Laisser un commentaire