Du grand art, sans artifices!

A l’heure où les plus mercantiles des négociants travaillent à affaiblir notre AOC pour pouvoir maquiller des vins inintéressants (mot choisi pour sa gentillesse), il est réjouissant de goûter des crus valaisans de haute qualité, de grande pureté…

Ce week-end, j’ai pu goûter deux rouges de très grande tenue…

Merlot 2014, Mikaël Magliocco

Merlot 2014, Mikaël Magliocco

Le Merlot 2014 de Mikaël Magliocco à St-Pierre-de-Clages. Un vin magnifique dans sa robe sombre aux reflets violacés. Un vin remarquable par sa texture harmonieuse entre concentration et fraîcheur. Un vin qui fait la part belle au fruité, mûres, pruneau, avec une touche florale et la fine note de lierre qui contribue à son équilibre. Et des tannins présents en finesse.

 

 

 

Cornalin 2010, Philippe Darioli

Cornalin 2010, Philippe Darioli

Le Cornalin 2010 de Philippe Darioli à Martigny. Un superbe Cornalin (et c’est peu dire que j’aime ce cépage) au mieux de sa forme.
La robe tire sur le pourpre. Au nez les arômes de fruit sont dominants. On retrouve ce concentré de cerise noire dans une bouche soyeuse à souhait. Avec une fine note sauvage qui contribue à son remarquable équilibre.

Bravo!

About Paul Vetter

Paul Vetter, journaliste spécialisé dans le domaine vitivinicole pour la chaîne de télévision valaisanne Canal9. Ce blog n'engage cependant pas la chaîne.
No comments yet.

Laisser un commentaire