Les « puristes » s’expriment

Je vous l’ai dit et redit: Non, la profession n’est pas unanime à soutenir le projet VITI 2020. Même si tout le monde en convient, tout n’est pas à jeter dans le projet concocté par le comité de l’Interprofession. Mais quelques points de friction, et non des moindres, sont rejetés par beaucoup de professionnels, et non des moindres. Je dirais même que la crème de notre viticulture, celles et ceux qui ont fait la réputation de l’AOC Valais, ne sont pas prêts à laisser dégrader notre appellation sans réagir. Ils l’ont dit jeudi en conférence de presse (voir articles précédents sur ce blog). Et depuis, la liste n’a cessé de s’allonger. Avec beaucoup de noms célèbres, quelques grandes caves, mais aussi d’anciens dirigeants de la branche, à l’image de Christian Broccard qui fut président des vignerons valaisans ou Jacques Disner, qui fut président de l’IVV…

En matière de revue de presse, je vous ai déjà fourni le lien vers le reportage de Canal9, où l’on entend Marie-Thérèse Chappaz, Didier Joris, Jacques Disner et également une représentante de la relève, Sarah Besse.

Et ci-dessous, le reportage du Nouvelliste (cliquez pour agrandir). Une remarque tout de même: dans la prise de position officielle, les signataires et leurs représentants ne se sont pas exprimés sur « une arvine 100% pure » contrairement à ce qui est écrit dans l’article.

untitled

Tags:

About Paul Vetter

Journaliste professionnel, Paul Vetter a longtemps travaillé comme spécialiste vin et viticulture pour des médias valaisans. Ayant décidé de se consacrer à d'autres activités, il continue à suivre attentivement les vins du Valais et la politique vitivinicole menée dans le canton. Il vous rend en compte en toute liberté.
No comments yet.

Laisser un commentaire