Les problèmes des uns … et des autres

Gamay 05-1ptLe vignoble du Beaujolais traverse une crise depuis plusieurs années. Le succès planétaire du «Beaujolais nouveau» connaît un tassement, les prix et les volumes commercialisés diminuent chaque année. Une crise institutionnelle s’ajoute à cette crise économique. En 2015, le syndicat des appellations des « crus du Beaujolais » (Fleury, Morgon, Chiroubles, Brouilly, Juliénas, Moulin à vent, Saint-Amour, Régnié…) a décidé de quitter l’union dans laquelle il co-existait avec le syndicat des appellations Beaujolais et Beaujolais-village. Un désaccord sur l’image générale du Beaujolais et la répartition des moyens de communication est à l’origine de cette décision.

Un rapport commandé par le ministre tutélaire a tenté de faire le tour de la question. Vous pouvez le lire en cliquant sur ce lien.  Comme les problèmes des uns ressemblent toujours peu ou prou aux problèmes des autres, vous y trouverez nombre de passages « éclairants » pour notre viticulture.

Je me contente ici de relever quelques points tirés d’un tableau analysant forces et faiblesses du Beaujolais (p. 7).

Parmi les forces relevées, les points suivants…

  • Des terroirs et des paysages attrayants (terroirs, authentique, …).
  • Des savoirs faire reconnus.
  • Une qualité des produits sans cesse améliorée.

Parmi les faiblesses …

  • Identité, territoire et positionnement des produits mal ou peu définis.
  • Des entreprises non rentables (des coûts de production très élevés, …).
  • Des structures d’exploitations atomisées.
  • Un rapport de force inégal entre les producteurs et les metteurs en marché.
  • Un vignoble morcelé et vieillissant.
  • La commercialisation des volumes vrac n’est pas maîtrisée.
  • Une organisation de l’offre qui ne trouve pas de consensus.
  • Une force de vente mal organisée.
  • Une faible énergie collective due à une culture individualiste consécutive à la crise viticole.

Quand je vous disais, ci-dessus, que des régions différentes, de pays différents, partagent nombre de leurs problèmes ! Si vous avez un peu de temps, je suis sûr que ce rapport – certes assez volumineux – pourra intéresser nombre d’entre vous.

 

About Paul Vetter

Paul Vetter, journaliste spécialisé dans le domaine vitivinicole pour la chaîne de télévision valaisanne Canal9. Ce blog n'engage cependant pas la chaîne.
No comments yet.

Laisser un commentaire