Le travail des autres…

Vous l’aurez remarqué: depuis quelques semaines, je n’ai plus écrit grand chose sur ce blog. Pendant des années, j’ai effectué un immense travail de promotion pour la vigne et le vin du Valais. De promotion, mais pas seulement, car j’ai aussi pris des positions qui ont parfois déplu aux barons de la branche. Et cela m’a valu quelques ennuis majeurs et récurrents.

Vous comprendrez dès lors que je me suis demandé s’il valait bien la peine de continuer. A certains moments, la réponse est clairement négative. Pourquoi s’échiner à faire gratuitement le travail que d’autres font si peu et si mal alors qu’ils sont grassement payés pour cela ? Pourquoi se battre pour pérenniser la production de vins de qualité alors que des roitelets misent sur le profit immédiat et qu’ils sont prêts à tout pour se remplir les poches.

Mais il est d’autres moments, en dégustant des bouteilles qui vous parlent, en rencontrant des producteurs passionnés et passionnants, où vous avez de nouveau envie de vous impliquer pour faire connaître nos merveilleux cépages, nos remarquables terroirs et celles et ceux parmi les producteurs qui travaillent leurs vignes et vinifient leurs vins avec amour.

De ces moments de grâce, j’en ai passés plusieurs ces derniers temps, buvant quelques crus de haute tenue, de ces vins qui vous rendent heureux, tous dégustés en bonne compagnie. C’est dire que je vais tenter de me remettre à la tâche.

Pour commencer, une photo parlante, lorsqu’on évoque la biodiversité de notre vignoble.

Huppe vigne 160713-01-R

 

About Paul Vetter

Journaliste professionnel, Paul Vetter a longtemps travaillé comme spécialiste vin et viticulture pour des médias valaisans. Ayant décidé de se consacrer à d'autres activités, il continue à suivre attentivement les vins du Valais et la politique vitivinicole menée dans le canton. Il vous rend en compte en toute liberté.
No comments yet.

Laisser un commentaire