Les concours… bof !

Visiblement, les résultats des concours intéressent. Durant quelques semaines, j’avais décidé de ne plus en parler. Plusieurs fidèles – et moins fidèles aussi –  lecteurs s’en sont étonnés. Et lorsque j’ai repris la publication des résultats, les statistiques de ce blog ont témoigné, si besoin était, de l’intérêt du public pour ces compétitions.

Alors, oui, je republie. Mais sans pour autant y trouver un intérêt majeur. L’autre jour, à Vinea, un encaveur que je ne connaissais pas me présente un vin en disant: « Nous avons obtenu une médaille… » Je l’arrête immédiatement en lui expliquant que ce n’était pas à mon sens un argument très pertinent.  A ma grande et positive surprise, son visage s’éclaire et il lance: « Ben là, vous me faites plaisir! »  Pour la petite histoire, le vin était bon, mais il l’aurait été avec ou sans médaille.

verres 1Si les concours me laissent très froid, c’est avant tout parce que les résultats sont, à mon sens, souvent très curieux. Quoi de plus normal d’ailleurs, puisque la dégustation ne sera jamais une science exacte, qu’elle est même le prototype de l’exercice subjectif. Certes, les spécialistes peuvent y détecter les vins manifestement atteints d’un défaut majeur. Pour le reste… Un encaveur valaisan m’a avoué l’autre jour que son Pinot noir médaillé au Mondial du pinot avait franchi la barre des 90 points alors que ce même cru, présenté à un autre concours réputé, n’avait reçu qu’un chiche 84 points. Et des écarts plus grands encore divisent parfois les jurés d’une même table d’un même concours. C’est dire que même devant un ordinateur, on ne peut guère revendiquer une sorte de justesse mathématique des notes distribuées.

Lorsque je déguste les médaillés d’un concours, je suis régulièrement sidéré par les disparités qualitatives entre les différentes bouteilles. Parmi quelques très belles réussites, des vins que je considère comme franchement médiocres. Et c’est pourquoi je ne m’intéresse aux médailles que de manière très anecdotique, juste pour comparer avec mes propres critères. Mais jamais je ne pourrai acheter un vin au seul prétexte qu’il est médaillé.

S’il est un vice généré par ces concours, c’est le statut que certains accordent à ces classements. On en arrive à croire que seuls les vins médaillés des concours les plus réputés sont dignes d’intérêt. Il est bon de rappeler que seuls ceux qui ont concouru ont pu obtenir une médaille. Or, ils sont de plus en plus nombreux les encaveurs de qualité qui ne présentent plus leurs vins. Pourquoi gaspilleraient-ils de l’argent et des bouteilles trop rares pour se retrouver au palmarès, à côté de quelques très beaux vins,  avec des « bimbos » suaves ou pire encore, être purement et simplement exclus des médaillés d’or pour manque de goût de planche ou de sucres résiduels.

Si vous regardez attentivement les classements des vins valaisans dans les grands concours, vous constaterez que la plupart des médaillés sont des vins de négociants (les grandes caves) pour qui d’éventuelles médailles font office de racoleuses sur les présentoirs des supermarchés. Ça et là, quelques crus d’encaveurs qui y croient encore se retrouvent à leur côté, mais ils sont souvent minoritaires. Alors, n’allez pas déduire que les vins issus du négoce sont meilleurs et que vos « petits » encaveurs préférés absents des vastes listes de vainqueurs sont des pives. Car comme déjà évoqué: seuls ceux qui ont accepté de payer et d’offrir avaient une chance d’être médaillés.

Une dernière chose: les concours ont tout de même du bon. Certains producteurs estiment que ces jugements leurs permettent de se situer par rapport au goût (aux goûts) des experts. C’est possible que ce soit fiable, mais je n’en suis pas absolument certain. Mais ce qui est sûr, c’est que les concours ont un autre atout: ils remplissent les caisses des organisateurs en leur laissant un substantiel bénéfice et en remplissant leurs caves.

 

Tags:

About Paul Vetter

Paul Vetter, journaliste spécialisé dans le domaine vitivinicole pour la chaîne de télévision valaisanne Canal9. Ce blog n'engage cependant pas la chaîne.
No comments yet.

Laisser un commentaire