Le mildiou a aussi frappé chez nous

On a beaucoup entendu parler des attaques de mildiou dans le vignoble vaudois, en Lavaux en particulier. La RTS leur a d’ailleurs consacré un reportage.  Mais en Valais aussi, le vilain champignon a sévi. Et lorsqu’il le fait en fin de floraison, cela débouche sur des dégâts considérables. Une maladie qu’on appelle à ce stade le rot brun.

En me promenant dans le vignoble de Leytron pour photographier de belles grappes de Cornalin, je suis tombé, à Montibeux, sur une très grande parcelle qui faisait peine à voir. Selon un acteur de la viticulture locale, le problème serait dû à des traitements « alternatifs », inappropriés dans les conditions climatiques de notre printemps 2016.  Ce sont aussi les explications avancées en terres vaudoises. Mais c’est à confirmer.

Je n’ai pas vérifié si tout le domaine était pareillement attaqué. Il semblerait que c’est le cas. Mais  cela tombe de toute façon très mal  lorsque les cuves sont vides après quatre années de faibles rendement. Et que cela touche de surcroît un des fleurons de notre viticulture.

P.S. Suite à la publication, j’ai pu avoir quelques informations supplémentaires. Certes, le domaine a été traité comme mentionné avec des produits « alternatifs ». Mais d’autres parchets où l’on a utilisé les mêmes traitements sont sains alors que certaines vignes soignées avec des produits phytosanitaires purs et durs ont connu des dégâts. D’autres facteurs entrent donc en ligne de compte: le choix des dates de traitement, le moment de l’effeuillage autour des grappes, le nombre de passages, le choix de traitements complémentaires … Pas question donc – et ce n’était pas notre propos – de jeter la pierre à une viticulture plus respectueuse de l’environnement. 

mildiou-cornalin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

About Paul Vetter

Paul Vetter, journaliste spécialisé dans le domaine vitivinicole pour la chaîne de télévision valaisanne Canal9. Ce blog n'engage cependant pas la chaîne.
No comments yet.

Laisser un commentaire