Un repas, une belle série…

Et oui, les caves valaisannes vous font parfois grimper les murs… Mais ce n’est de loin pas toujours le cas. La série dégustée ce jour a de quoi vous réconcilier avec nos vins… Pour le Valais, lvins-161229-01es grands vins les moins chers du monde, les petits vins les plus chers du monde…. Quand on se cantonne à la première catégorie, on fait partie des dégustateurs heureux.

Ici, le païen 2013 de Philippe Darioli, un vin droit et ample, un cru très élégant arborant de beaux agrumes très mûrs et quelques fruits exotiques…

Ici aussi, la Petit arvine 2014 de Gérald Besse, un vin de haute tenue, avec une grande fraîcheur et une belle typicité (pamplemousse, rhubarbe, fruits exotiques, salinité).

Ici encore la magnifique Humagne rouge 2010 de Philippe Darioli, tout en fruit, avec une petite note de sous-bois. Elégance et classe…

Enfin, un Bordeaux., La Tour Carnet 1996. Un grand cru classé plutôt modeste qui a agréablement surpris la tablée. Complexe, sur les arômes tertiaires (tabac blond, cuir, épices), sur un beau fond de fruits noirs.

Tags:

About Paul Vetter

Journaliste professionnel, Paul Vetter a longtemps travaillé comme spécialiste vin et viticulture pour des médias valaisans. Ayant décidé de se consacrer à d'autres activités, il continue à suivre attentivement les vins du Valais et la politique vitivinicole menée dans le canton. Il vous rend en compte en toute liberté.
No comments yet.

Laisser un commentaire