Vendanges 2016 (5): la petite arvine

Et si on faisait un tour des vendanges cépage par cépage… Enfin pas tous, puisque le Valais fait un peu de tout.

Pour ouvrir les feux, la première spécialité blanche du canton, tant en qualité qu’en quantité: je veux parler de la Petite arvine. Je rappelle qu’on ne considère généralement pas le johannisberg (rhin ou sylvaner) comme une spécialité, allez savoir pourquoi.

Petite Arvine

La production, d’abord. En 2016, il a été récolté près de 2 millions de kilos de petite arvine (exactement 1’995’653 kg). Ce qui, avec le taux de pressurage (0,8) estimé par l’Etat, correspond à un total de 1’596’522 litres. Mais une production de 1,4 millions de litres est bien plus probable puisque le taux de pressurage de la petite arvine se situe plus souvent autour de 0,7 dl par kilo de raisin. Ce qui correspond à quelque 2 millions de bouteilles (en prenant un chiffre moyen). Un peu plus probablement, puisque les producteurs ont le droit de rajouter jusqu’à 15% d’un autre cépage. Ce que, heureusement, tout le monde ne fait pas.

A cette époque de l’année, Dieu sait pourquoi, on ne peut pas avoir les chiffres des surfaces aux vendanges 2016. Mais si l’on considère les surfaces de 2015 (1’856’407 mètres carrés ou 185,64 ha) on constate que la petite arvine 2016 s’est montré plutôt productive: 1 kg 075 au mètre carré. C’est bien sûr inférieur aux exigences AOC ( jusqu’à 1,2 kg au mètre carré), mais c’est certainement beaucoup si l’on vise une qualité optimale. Cela signifie surtout que les plus qualitatifs auront soigneusement réglé leur récolte alors que d’autres auront visé le quota autorisé. Il faut bien ça si l’on veut vendre des arvines à moins de 12 ou même de 10 francs…

L’an dernier, on avait récolté 1’824’616 kg de petite arvine. Et la production au mètre carré était restée inférieure à la barre symbolique du kilo en s’élevant à 982 gr/m2

Avec ces chiffres de production, la petite arvine représente en 2016 près de 29,8% de la production des dix principales spécialités blanches valaisannes (sans le chasselas et le rhin).

Tags:

About Paul Vetter

Paul Vetter, journaliste spécialisé dans le domaine vitivinicole pour la chaîne de télévision valaisanne Canal9. Ce blog n'engage cependant pas la chaîne.
No comments yet.

Laisser un commentaire