Vendanges 2016 (7): le païen

Après la petite arvine et le cornalin, au tour du païen (heida) de passer sous la loupe. Quelques chiffres pour mieux cerner le millésime 2016 pour ce cépage qui n’en finit pas de monter dans l’estime des producteurs et de la clientèle.

La production, d’abord. Le Valais a récolté 1’496’623 kg de païen, ce qui équivaudrait à 1’197’298 lt avec un taux de pressurage de 0,8. Un peu moins probablement… La différence avec les vendanges précédentes est presque incroyable, près de 50% de progression. En 2015, on était resté en dessous du million de kg (928’594 kg) soit un volume de quelque 742’875 lt. Et la moyenne des dix derniers millésimes est encore inférieure:  802’345 kg pour 641’876 lt.

On pourra donc commercialiser cette année plus de 1,5 millions de bouteilles de païen qui est ainsi le 4e cépage blanc du canton (derrière le chasselas, le rhin et l’arvine) et la deuxième spécialité blanche (22,4% des spécialités blanches).

La maturité, ensuite. Les grappes de païen 2016 avaient un taux de sucre naturelle de 95,3° Ochslé de moyenne, soit 22,74 Brix. C’est un peu moins qu’un an plus tôt où l’on avait une maturité moyenne de 98,4° Oechslé (23,41 Brix).

Le rendement au mètre maintenant. Je rappelle que je rapporte la production 2016 aux surfaces 2015, puisque les chiffres 2016 ne sont pas encore disponibles. Ainsi, on constate que la production moyenne a dépassé le kilo (1,06) au mètre carré. Un an plus tôt, dans le chiche millésime 2015, on en était resté à 660 grammes au mètre carré.  Il sera intéressant de voir ce qu’il en est de l’impression gustative. Moins de richesse… à moins que certains soient tenté de chaptaliser… et en principe plus de fraîcheur.

 

Tags:

About Paul Vetter

Paul Vetter, journaliste spécialisé dans le domaine vitivinicole pour la chaîne de télévision valaisanne Canal9. Ce blog n'engage cependant pas la chaîne.
No comments yet.

Laisser un commentaire