Abécédaire: A comme Aligoté

Notre abécédaire commence par un cépage très marginal en Valais: l’Aligoté.

La production valaisanne
3392 kilos d’Aligoté, soit 2714 litres. Du raisin récolté à un petit 89,8° Oechslé en moyenne. C’est en trois chiffres la production valaisanne d’Aligoté en 2016. Ce qui en fait le 26e cépage blanc du canton.
En termes de surface, 5525 mètres carrés plantés en Aligoté sont recensés, entièrement dans la partie romande du canton. (chiffres 2016). C’est un chiffre en baisse puisque on a perdu 1000 m2 depuis 2012 (6576 m2). C’est dire que c’est un cépage marginal appelé à le rester.
En épluchant les encépagements communaux, j’’en ai trouvé une production de 1528 litres à Savièse, 516 litres à Chamoson, 502 litres à Saillon, et 168 litres à Sion… et c’est tout. J’imagine qu’un petit solde doit figurer dans certaines communes sous la rubrique « autres blancs ».

Aligote

Origine et répartition
Mais qu’est-ce que l’Aligoté ? C’est un ancien cépage blanc de Bourgogne, croisement naturel entre le Pinot et le Gouais blanc. Il fait partie des cépages autorisés dans l’élaboration des Crémant de Bourgogne.
Mais ce  n’est pas en France (1971 ha en 2011) qu’il est le plus répandu. C’est à l’Est de l’Europe qu’il est le plus répandu. 12’000 ha en Roumanie , 5000 ha dans les pays de l’ex-URSS, 4000 ha en Bulgarie (chiffres 2000).

En Suisse, on en dénombrait 23 ha en 2009, 21 ha pour le seul canton de Genève. A la vigne, l’Aligoté est un cépage plutôt précoce, avec un potentiel de production très élevé et régulier. Il est très sensible au mildiou et à la pourriture grise.

Le vin
J’avoue que j’ai peu goûté l’Aligoté. Je vous livre donc pour commencer une source de Changins: “Bouquet présentant une expression aromatique variable. Souvent corsés et nerveux, les vins d’Aligoté présentent une typicité particulière”.  Un peu vague tout de même.

Voici donc en prime une petite compilation d’impressions de dégustation dénichées sur le web pour des Aligotés genevois…
“Vin vif et fruité aux arômes de miel”
“Arômes d’amande, de noisette et d’agrumes, riche, rond et long en bouche”
“Plus rond et plus fruité que le chasselas”

Et en Bourgogne…
“Un vin blanc léger de couleur or blanc à forts reflets verts. Son parfum frais et franc rappelle le raisin, la pomme verte et le citron. A la dégustation, sa vivacité et sa dominante acidulée sont bien complétées par une souplesse discrète mais suffisante. Il laisse une persistance aromatique agréable, d’une belle finesse.”

Et en Valais? me direz-vous. Avec l’aide de Google et un peu de persévérance, j’en ai trouvé trois bouteilles…
On en trouve au Domaine Cornulus, chez Stéphane Reynard et Dany Varone. Voici les notes de dégustation fournies par le Domaine ..
« Ce cépage d’origine bourguignonne est élevé sur lies sans fermentation malolactique. Ce vin aux arômes de fleurs blanches, de rhubarbe, de citron mûr, au palais frais, vif et élégant, se marie avec l’apéritif gourmand, une tarte de coquilles st-jacques, les cuisses de grenouilles, les langoustes et les crustacés. »

On en trouve aussi chez Pierre-Antoine Crettenand à Saillon. Voici les notes de dégustation proposées par le site de l’encaveur.
“Le nez évoque le bord de mer avec des notes de coquillage et d’embruns. Ouverture de fruits du verger avec un côté sarment de vigne. L’entrée en bouche, d’abord assez tendre, devient rapidement tonique; finale où se mêlent l’écorce, le minéral, ainsi qu’une petite touche d’amertume.”

Un troisième du côté de Chamoson, chez Pierre-Marcel Giroud-Favre
“Vin blanc léger, sec et fruité, vin fin riche en acide tartrique, plutôt neutre et très agréable à boire.”

Si d’autres Aligotés valaisans existent, merci de me les signaler. Je tâcherai aussi de combler mes lacunes en la matière et de goûter l’une ou l’autre des trois bouteilles mentionnées ci-dessus. Et je vous en parlerai, bien sûr.

Tags:

About Paul Vetter

Paul Vetter, journaliste spécialisé dans le domaine vitivinicole pour la chaîne de télévision valaisanne Canal9. Ce blog n'engage cependant pas la chaîne.
No comments yet.

Laisser un commentaire