Du pinot de haute couture

J’en avais souvent entendu parler, mais je n’avais jamais eu l’occasion de déguster un de ses vins. C’est corrigé aujourd’hui grâce à mon ami Christophe Landry que je remercie encore.

C’est donc avec le Domaine de la Rochette Les Rissieux 2005 que je découvre les vins de Jacques Tatasciore, le plus réputé des producteurs du vignoble neuchâtelois. Et j’avoue que je n’ai pas été déçu, bien au contraire.

Ce Pinot noir est un vin aristocratique. Un cru tout en finesse, ce qui n’implique pas qu’il manque de puissance. Malgré un âge respectable qui aurait eu la peau de bien d’autres nectars, Les Rissieux 2005 a conservé une belle robe de Pinot noir plutôt marquée. Le fruité est encore dominant, corbeille de fruits rouges et noirs. Le tout assorti d’une fine note épicée et réglissée. Un vin droit, avec une belle densité et une grande présence.

Franchement, chapeau ! Moi qui aime de moins en moins les vins bodybuildés et moins encore les « gras du bide », j’ai applaudi des deux mains, sans en perdre une goutte. Ce qui n’est pas une mince affaire.

Tags:

About Paul Vetter

Journaliste professionnel, Paul Vetter a longtemps travaillé comme spécialiste vin et viticulture pour des médias valaisans. Ayant décidé de se consacrer à d'autres activités, il continue à suivre attentivement les vins du Valais et la politique vitivinicole menée dans le canton. Il vous rend en compte en toute liberté.
No comments yet.

Laisser un commentaire