Viticulture en Valais: quelques faits

Plus chaud, plus sec : En 2016, durant la période de végétation de la vigne (avril à septembre), on a mesuré à Sion une température moyenne de 17,6°.  Un chiffre qui se trouve 1,3° au-dessus de la moyenne de années 1981-2010.  Dans le même temps, les précipitations ont baissé de 17% avec 246 mm contre 297 mm de moyenne entre 1981 et 2010.

Toujours moins de vignes en Valais

Toujours moins de vignes : Au 31 décembre 2016, la surface du vignoble valaisan s’élevait à 4’842 hectares, en baisse de 33 hectares par rapport à fin 2015. La superficie du vignoble valaisan diminue depuis 2006 à un rythme de 0.4 à 0.8% par année. Ces diminutions concernent spécialement les 3 cépages principaux. En 2016, la surface du pinot noir, du chasselas et du gamay a baissé de 94 hectares.

A l’abandon : En 2016, les autorités ont constaté l’abandon de 66 parcelles de vignes, pour un total de 26’500 mètres carrés. Les propriétaires se sont vu retirer les acquits correspondants et signifier une mise en demeure pour l’arrachage ou la mise en fermage des parcelles concernées.

En friche : En 2016 toujours, 67 parcelles (39’600 mètres carrés) ont été constatées en friche ou dépourvues de ceps. Les propriétaires ont ainsi perdu les acquits correspondants.

Stocks en hausse : Au 31 décembre 2016, les stocks de vins AOC Valais étaient en progression de 13,6%, soit 5,61 millions de litres, par rapport à la fin 2015.

Chiffre d’affaires en hausse : En 2015, le chiffre d’affaires de la filière a atteint 371 millions de francs suisses. Cela représente une hausse de 5 millions de francs, soit 1.4%, par rapport à 2014. Mais ce chiffre reste inférieur de 7.8% à la moyenne décennale (2005-2014).

 

 

About Paul Vetter

Journaliste professionnel, Paul Vetter a longtemps travaillé comme spécialiste vin et viticulture pour des médias valaisans. Ayant décidé de se consacrer à d'autres activités, il continue à suivre attentivement les vins du Valais et la politique vitivinicole menée dans le canton. Il vous rend en compte en toute liberté.
No comments yet.

Laisser un commentaire