Coupage avec des vins non valaisans: c’est oui

Fin des vacances pour Valaisduvin.com  …

Le conseil d’Etat a tranché: pour nos autorités, le gel justifie l’autorisation de coupage de certains vins valaisans avec des crus d’autres cantons.

Voici le communiqué de presse de l’Etat…

Gel de printemps
Le Conseil d’Etat accède à la demande de l’IVV
Suite aux importants dégâts de gel de ce printemps, le Conseil d’Etat répond favorablement à la demande de l’Interprofession de la Vigne et du Vin (IVV) de permettre le coupage des vins AOC Valais avec 10% d’autres vins AOC de Suisse de manière exceptionnelle et pour une année non renouvelable. Cette mesure s’applique exclusivement pour le Fendant AOC Valais et pour les vins rouges et rosés AOC Valais issus majoritairement de pinot noir et de gamay du millésime 2017. Le Conseil d’Etat modifie en ce sens l’Ordonnance sur la vigne et le vin. Suite à l’épisode de gel exceptionnel intervenu en avril, l’Interprofession de la Vigne et du Vin du Valais (IVV) a demandé au Conseil d’Etat d’adapter les règles de coupage des vins AOC Valais en appliquant strictement la règlementation fédérale. Cette règlementation autorise le coupage de vin entre les cantons à hauteur de 10%. La législation valaisanne en vigueur interdit cette pratique. Pour l’IVV, cette mesure urgente doit permettre de réduire au maximum les effets négatifs sur la récolte à venir et de limiter l’impact économique pour la branche, en particulier sur les marchés de la grande distribution. Le Conseil d’Etat entre partiellement en matière sur cette mesure à titre exceptionnel et uniquement pour le millésime 2017. Elle se justifie pour le chasselas, le pinot noir et le gamay, cépages qui ont été les plus touchés par cet épisode de gel exceptionnel et dont les réserves de consommation sont les plus faibles. 

Le Fendant AOC du Valais peut être coupé avec du vin AOC de Suisse issu de chasselas à concurrence de 10%. Les vins AOC du Valais issus majoritairement de pinot noir ou de gamay peuvent être coupés avec des vins AOC de Suisse de même couleur à concurrence de 10%. Ces coupages sont autorisés pour autant que le vin AOC de Suisse n’ait pas été élaboré en utilisant des morceaux de bois de chêne ni édulcoré à l’aide de moût de raisins, de moût de raisins concentré, de moût de raisins concentré rectifié ou de tout autre produit similaire.

Le Conseil d’Etat refuse par contre le coupage pour tous les autres vins AOC Valais.

 

Commentaire
Que penser de cette décision ?

Si elle rendra peut-être service aux négociants qui craignent de perdre des marchés dans les vins vendus à bas prix en grande distribution, cette décision ne pourra que nuire à la réputation de notre AOC. Et elle ne rendra pas service à toutes celles et ceux qui n’utiliseront pas cette dérogation momentanée à nos règlements. Ce sera le cas de la très grande majorité des vignerons-encaveurs qui font la belle réputation de nos vins.

Cette décision étatique devrait à mon sens être assortie de l’obligation de mentionner ce coupage intercantonal lorsqu’il a été utilisé. Cela permettrait au moins à celles et ceux qui, fidèles à l’esprit de notre AOC, n’utiliseront pas cette possibilité désormais offerte de bricoler leurs vins.

Une bonne nouvelle tout de même: comme vous avez pu le lire ci-dessus, cette autorisation ne s’applique qu’aux seuls Fendant, Pinot noir et Gamay (assemblages et rosés compris).  On évite ainsi que nos spécialités ne « profitent » de ce traitement de faveur.

Cette décision étatique rappelle en tout cas que dans le monde du vin comme partout ailleur, le business commande. Le vin n’est pas un produit pour poètes idéalistes. C’est pourtant chez eux que j’irai acheter mes crus que j’apprécie pour leur authenticité.

Une question pour terminer: les entreprises peu ou pas touchées pourront-elles aussi couper leurs crus ?

Tags:

About Paul Vetter

Journaliste professionnel, Paul Vetter a longtemps travaillé comme spécialiste vin et viticulture pour des médias valaisans. Ayant décidé de se consacrer à d'autres activités, il continue à suivre attentivement les vins du Valais et la politique vitivinicole menée dans le canton. Il vous rend en compte en toute liberté.
No comments yet.

Laisser un commentaire