GPVS: généralités

Ils sont 72, les vins de producteurs de toute la Suisse qui figurent au palmarès des nominés du Grand Prix du Vin Suisse (GPVS). Ce sont les six meilleurs crus des douze catégories de ce concours national qui a démontré, une fois de plus, la riche diversité et les progrès de qualité du vignoble helvétique. Mais le suspense demeure : les vainqueurs de chaque catégorie, des quatre prix spéciaux dont le sacre du Vigneron de l’année seront désignés le 29 octobre lors du Gala des Vins Suisses, à Berne.

Près de 3100 vins de 600 producteurs ont été soumis au jury de la 7ème édition du Grand Prix du Vin Suisse (GPVS) organisée, à Sierre, par l’association VINEA, en partenariat avec la revue Vinum. Ce record de participation est le signe d’un besoin de reconnaissance et de notoriété accru dans un marché de plus en plus tendu et concurrentiel.

« Notre concours représente un véritable baromètre de la qualité des vins suisses. Toutes les régions viticoles jouent le jeu, ce qui confère une belle représentativité aux résultats qui valorisent le travail des encaveurs », explique François Murisier, président de VINEA. Et de souligner qu’un nombre croissant de millésimes un peu plus anciens ont été soumis à l’appréciation du jury. Une évolution qui illustre l’intérêt du vieillissement de certains crus qui s’expriment mieux après quelques années de bouteilles.

Autre membre du jury, Edmond Zufferey, responsable Cave Expérimentale d’Agroscope de Changins a été frappé par les progrès réalisés dans les vins d’assemblages. « Les cépages sont mieux sélectionnés en fonction de leur spécificité et de leur complémentarité. Il s’ouvre là une voie prometteuse pour la viticulture helvétique plutôt axée sur les vins mono-cépages. »

Tour de Suisse des médaillés et des nominés

Avec 12 catégories proposées, c’est un véritable tour de Suisse des vins médaillés or et agent qui est dévoilé aujourd’hui. Conformément aux règles de l’USOE (Union suisses des œnologues), seuls 30% des vins inscrits obtiennent une médaille. Pour cette édition, avec plus de 10% de médailles d’or, l’excellent niveau des crus de notre pays est démontré. La répartition de ces distinctions reflète bien l’importance des régions de production, avec le canton du Valais qui obtient 144 médailles d’or, suivi de Vaud (81), du Tessin (22), des Grisons (20),de Genève et Zurich (13) et enfin Neuchâtel (11).

Quant aux vins nominés, il faut souligner l’excellente performance des encaveurs vaudois avec 20 nominations notamment dans les catégories chasselas et vins rosés. Le canton du Valais (24) se distingue en raflant l’ensemble des 6 nominations dans la catégorie des vins avec sucre résiduel, ce qui reflète bien le grand potentiel des surmaturés valaisans. La Suisse alémanique emporte 13 nominations et le Tessin 6 nominations dont 3 pour son cépage phare le merlot. Quant aux régions des Trois Lacs et de Genève elles placent respectivement 5 et 4 vins.

Gala et Vigneron de l’année

Les nominés sont connus. Reste à désigner les vainqueurs 2013 pour chaque catégorie de vins. Ces derniers seront dévoilés le 29 octobre 2013, lors du Gala des Vins Suisses au Kulturcasino de Berne, en présence de tout le gotha de la viticulture suisse. Les 3 premiers vins des 12 catégories recevront un trophée et 4 prix spéciaux seront décernés. Cette année pour la première fois il y aura 2 prix Vinissimo, le prix blanc pour le meilleur pointage du concours obtenu par un vin blanc et le prix rouge pour le meilleur vin rouge du concours. La désignation du Vigneron Suisse de l’année 2013 sera fera aussi ce soir là. Cette haute distinction, basée sur différents critères, est attribuée à la cave ayant réalisé le meilleur résultat d’ensemble sur les 600 producteurs participant au concours.

About Paul Vetter

Paul Vetter, journaliste spécialisé dans le domaine vitivinicole pour la chaîne de télévision valaisanne Canal9. Ce blog n'engage cependant pas la chaîne.
No comments yet.

Laisser un commentaire