Ventes en grande distribution

En 2013, en grande distribution, il s’est vendu 6,37 millions de litres de vins blancs valaisans, 5,59 millions de litres de vins rouges valaisans et 1,72 millions de litres de vins rosés valaisans. C’est respectivement 21,4% de tous les vins blancs qui y ont été vendus, 9% de tous les vins rouges et 16,8% des rosés.

Comparé à 2012, en termes de volumes, le Valais a perdu 0,2% des blancs, a vendu un volume équivalent de rosé et a gagné 0,2% du côté des rouges. 

On peut aussi constater – toujours par rapport à 2012 – que le prix des blancs vendus en grande distribution s’est raffermi (+ 1,3%), mais le prix moyen du litre reste tout de même assez modeste ( 11,06 fr soit 8,30 fr la bouteille). Ce qui permet tout de même de constater que, en termes de valeur, les blancs ont davantage rapporté qu’une année auparavant (1,1%).

Côté vins rouges, le prix moyen a aussi légèrement augmenté (1,5%) et se situe désormais à 11,91 fr le litre (8,93 fr la bouteille). Là aussi, on note une progression en termes de valeur (+1,7%).

Pour les vins rosés, le prix moyen baissant de 1,9% à 9,36 fr le litre, et les volumes étant restés stables, c’est évidemment une perte de valeur de 1,9%.

Voilà pour les généralités; examinons maintenant quelques cépages représentatifs de notre viticulture.

Le Fendant, d’abord. Il s’en est vendu moins qu’un an auparavant. La baisse est de 2,3% pour s’établir à 2,94 millions de litres. Même si le prix c’est très légèrement raffermi (+0,2% à 9 fr le litre ou 6,75 fr la bouteille), la valeur totale du fendant vendu en GD en 2013 est inférieure de 2,1% à celle de 2012.

On le sait, les spécialités valaisannes ont la cote. Côté blanc, c’est en particulier la Petite Arvine et le Païen/Heida qui ont les faveurs des consommateurs. Cela se traduit par des augmentations notables des volumes. respectivement +10,2% pour la première nommée et 31,8% pour le second vin. Des chiffres qu’il faut tout de même relativiser puisqu’il s’est vendu 540’000 litres de Petite Arvine et 290’000 litres de Païen/Heida (contre 2,94 millions de litres pour le fendant).

Plus de volumes de Petite Arvine et de Païen/Heida vendus en grande distribution, c’est vrai, mais à moindre prix.  Le litre de Petite Arvine a baissé de 2,4% (16,51 fr ou 12,38 fr la bouteille) et celui de Païen/Heida de 5,4% (17,73 fr le litre ou 13,29 fr la bouteille de 75 cl). Malgré cela, la valeur du stock d’arvine vendu a progressé de 7,8% et celui de Païen/Heida de 26,4%.

Passons aux rouges. Les volumes de Pinot noir écoulés en GD ont progressé de 15,3% (1,17 millions de litres) et ceux de Dôle ont baissé de 4,9% (2,91 millions de litres). En termes de prix, les tendances sont exactement inverses. Le litre de Pinot noir a baissé de 7,7% (11,70 fr le litre ou 8,77 fr la bouteille) et celui de Dôle a augmenté de 2,2% (10,69 fr/litre ou 8,01 fr/bouteille). La valeur du stock de pinot vendu a ainsi augmenté de 7,6% et celle de la Dôle a baissé de 10,69% par rapport à 2012 toujours.

Côté spécialités, voyons l’évolution des ventes de Cornalin en GD. Augmentation des volumes (+12,2% – 230’000 litres) mais baisse des prix au litre (-2,7% – 17,20 fr/litre ou 12,9 fr/bouteille). Au final, une augmentation de la valeur du stock vendu de 9,5%.

Autre spécialité valaisanne, l’Humagne rouge perd un peu de volumes (-2,3% – 430’000 litres) avec cependant des prix qui se raffermissent (+3,4% à 15,84 fr/litres ou 11,88 fr la bouteille). Au bilan, une valeur de stock vendu à la baisse de 1,1%.

Les vins rouges valaisans ne représentent que 9% des volumes de rouges vendus en grande distribution en Suisse.

Les vins rouges valaisans ne représentent que 9% des volumes de rouges vendus en grande distribution en Suisse.

 

About Paul Vetter

Paul Vetter, journaliste spécialisé dans le domaine vitivinicole pour la chaîne de télévision valaisanne Canal9. Ce blog n'engage cependant pas la chaîne.
No comments yet.

Laisser un commentaire