Tendance: le vin orange

Lu sur le site Canoe.ca …

Il y a du rouge, du blanc, du rosé, du jaune… Alors pourquoi pas de l’orange? C’est la nouvelle tendance à déguster. Quelques vignerons relancent une mode vieille de l’Antiquité, qui consiste à vinifier les raisins blancs avec la peau, et parfois les rafles.

Appliquer aux raisins blancs le même principe de vinification des raisins rouges. Voilà l’idée des vins orange qui agitent la planète bachique ces derniers mois. Habituellement, les cépages blancs sont travaillés sans leur peau, ni rafle. C’est le jus qui entre en jeu et donne la couleur distinctive de nectars aussi précieux que ceux de Chablis ou Gevrey-Chambertin.

Le vin orange est ensuite élevé dans différents contenants, des barriques, des jarres ou des cuves.

NOUVELLE TENDANCE DE CONSOMMATION?

Pas si sûr. Le vin orange ne peut être comparé à la mode fulgurante du rosé, ayant été une habitude de production durant l’Antiquité. Et pour une fois, ce ne sont pas les Français qui font renaître de ses cendres la tendance. Une appellation «Orange Wines» a été lancée aux États-Unis à la fin des années 2000. Mais surtout, des vignerons italiens travaillent la couleur depuis les années 90 et ont fait déguster leur production à des confrères français, qui n’ont pas trouvé l’idée inintéressante.

Côté dégustation, les amoureux des vins blancs ne doivent pas s’attendre aux mêmes caractéristiques gourmandes que leur couleur préférée. Le vin orange se distingue par une présence tannique, puisqu’il est vinifié avec la peau des raisins.

Pour l’heure, la production française de vin orange est encore timide. La respectée Revue du vin de France a procédé à des dégustations qu’elle commente dans son numéro de juillet/août. Les prix démarrent à 16 $ et grimpent jusqu’à 120 $.

Parmi les incontournables, il faut citer le Domaine Gauby, qui travaille en Indication Géographique Protégée Côtes Catalanes. Sa référence La Roque 2011 est épuisée… Preuve d’une future tendance pérenne?

AMPHOREBon, en Valais, j’en connais au moins un dont le vin est résolument orange. C’est l’Amphore blanc de Albert Mathier et fils à Salquenen. Un vin vinifié en amphores comme cela se faisait il y a deux millénaires en Géorgie. Avec les rafles et les peau. Tout complet, quoi. Et même un peu plus que ça. A déguster sans faute. 

Tags:

About Paul Vetter

Paul Vetter, journaliste spécialisé dans le domaine vitivinicole pour la chaîne de télévision valaisanne Canal9. Ce blog n'engage cependant pas la chaîne.

One Response to “Tendance: le vin orange”

  1. Alexandre Truffer | 20 août 2014 at 7 h 55 min #

    Pour ceux que le sujets des vins oranges passionne, l’édition de mars 2014 de VINUM a conscré un dossier de 16 pages sur les vins naturels dans lequel ont trouve un article sur les vins oranges ainsi qu’une dégustation (vins de Suisse, Allemagne, France, Autriche) où s’est bien classé l’Amphore d’Amédée Mathier.

Laisser un commentaire